Bilan

Les Bourses continuent à regagner du terrain

Les Bourses européennes continuaient à regagner mardi matin le terrain perdu en fin de semaine dernière, en dépit de statistiques de commerce extérieur chinois à nouveau décevantes.

"Malgré le rebond de l'euro et les doutes persistants sur la santé de l'économie chinoise après la publication des chiffres du commerce extérieur", les marchés européens continuent à relever la tête, ont relevé les analystes de Aurel BGC.

Crédits: AFP

Les Bourses européennes continuaient à regagner mardi matin le terrain perdu en fin de semaine dernière, en dépit de statistiques de commerce extérieur chinois à nouveau décevantes.

Paris en hausse de +1,15%

A 09H26 (07H26 GMT), l'indice CAC 40 prenait 52,52 points à 4.602,16 points. La veille, il avait réussi à rebondir (+0,59%) après de lourdes pertes vendredi liées aux chiffres d'emploi aux États-Unis.

"Malgré le rebond de l'euro et les doutes persistants sur la santé de l'économie chinoise après la publication des chiffres du commerce extérieur", les marchés européens continuent à relever la tête, ont relevé les analystes de Aurel BGC.

Avant l'ouverture des marchés européens, la Chine a publié des statistiques montrant la poursuite de la dégradation du commerce extérieur en août avec un nouveau recul des exportations et un net reflux des importations, signe de l'affaiblissement de la deuxième économie mondiale.

"Nouveaux signaux négatifs en Chine" avec des statistiques de commerce extérieur chinois en août qui "déçoivent, et continuent de refléter une dynamique interne morose, et une demande internationale en berne", ont aussi souligné les stratégistes du Crédit Mutuel CIC.

L'excédent commercial de l'Allemagne a pour sa part légèrement progressé, tandis que le déficit commercial français s'est creusé.

En terme d'indicateurs, la zone euro publiera également une deuxième estimation du son Produit intérieur brut au deuxième trimestre. Le déficit de l'État français s'est par contre réduit fin juillet sur un an.

Pour les analystes d'Aurel BGC, il sera aussi "intéressant de surveiller la réaction des cours du pétrole après la rechute de la veille" ainsi que la réouverture de Wall Street, fermée lundi en raison d'un jour férié, pour voir la réaction des indices américains "à la forte baisse de vendredi" entraînée par la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain.

Sur le terrain des valeurs, à l'unisson de l'indice, les valeurs industrielles continuaient à se redresser, à l'instar de Valeo gagnant 1,99% à 112,75 euros, Michelin 1,81% à 86,64 euros, Renault 1,58% à 72,73 euros ou Peugeot 1,46% à 15,33 euros.

Séché Environnement profitait à plein (+4,35% à 31,20) d'un résultat net repassé dans le vert au premier semestre par rapport à la même période de l'an dernier.

Alstom prenait 1,24% à 28,97 euros alors que l'Union européenne (UE) devrait mettre fin mardi au suspense entourant la fusion GE-Alstom: la Commission va donner son feu vert à cette opération à 12 milliards d'euros après avoir obtenu des concessions jugées satisfaisantes du conglomérat américain. Alstom a aussi vu sa recommandation relevée à "surpondérer" contre "neutre" auparavant par Barclays.

Suez Environnement bénéficiait (+4,20% à 16,63 euros) du relèvement de sa recommandation à "surpondérer" contre "neutre" par Morgan Stanley alors que Technip pâtissait par contre (-0,82% à 46,18 euros) de l'abaissement de la sienne à "réduire" contre "neutre" par Nomura.

Derichebourg refluait de 0,37% à 2,96 euros après l'annonce de l'acquisition, via sa branche Derichebourg Multiservices, de la totalité de la société portugaise Safira dont il détenait déjà 49% du capital.

Dans le secteur télévisuel, TF1 souffrait (-4,11% à 13,42 euros) d'une audience toujours en baisse en août. M6 perdait aussi 2,52% à 16,84 euros après avoir enregistré une baisse de 10% des téléspectateurs.


La Bourse de Londres en hausse de 1,46%

Vers 7H40 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 1,46% ou 88,43 points par rapport à la clôture de lundi, à 6.162,95 points.

"Malgré la fermeture lundi de Wall Street en raison de la fête du travail, les marchés européens se redressent avec un début encourageant ce matin", a expliqué Jonathan Sudaria, analyste pour London Capital Group. "Néanmoins, de nouvelles inquiétudes sur la Chine retiennent le marché et les tentatives de la Banque centrale chinoise de les sous-estimer a exactement l'effet inverse", a-t-il souligné.

"La principale information du matin est la preuve, comme s'il en était besoin, que l'économie chinoise continue de bégayer là où elle s'envolait auparavant. Pour le mois d'août, les importation du pays ont regressé de 13,8% en dollars", a précisé Connor Campbell, analyste chez Spreadex. "Il y a beaucoup de preuves désormais que l'inquiétude autour de la santé de la Chine va s'intensifier", a-t-il conclu.

Les valeurs minières et pétrolières, très secouées ces dernières semaines par les soubresauts de l'économie chinoise, redressaient néanmoins la tête en début de séance.

Le groupe pétrolier BP prenait 1,93% à 342,50 pence et Royal Dutch Shell (action A) progressait de 1,75% à 1.632 pence.

Parmi les valeurs minières, Anglo American prenait 1,67% à 689 pence, Rio Tinto 1,58% à 2.286,50 pence et BHP Billiton 1,55% à 1.082 pence.

L'action de Antofagasta reculait de 0,08% à 606,50 pence, après avoir bondi la veille de plus de 7%.

Parmi les rares valeurs en baisse, Whitbread, la maison mère de la chaîne Costa Coffee, perdait 2,42% à 4.597 pence. Elle a annoncé qu'elle allait être contrainte d'augmenter le prix du café en raison de la hausse du salaire minimum.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."