Bilan

Les bénéfices trimestriels de JPMorgan Chase dopés par un gain fiscal

Le bénéfice net de JPMorgan Chase a bondi de 13,4% à 7,03 milliards de dollars au deuxième trimestre, en raison d'un gain fiscal et de la hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Un gain fiscal et la hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis ont permis de compenser le déclin des activités de courtage.

Crédits: AFP

JPMorgan Chase a annoncé vendredi des résultats meilleurs que prévu au deuxième trimestre, en raison d'un gain fiscal et de la hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis qui ont permis de compenser le déclin des activités de courtage.

Le bénéfice net a bondi de 13,4% à 7,03 milliards de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 1,82 dollar contre 1,58 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires a pour sa part progressé de 4,7% à 26,41 milliards de dollars, supérieur aux 24,96 milliards escomptés.

La première banque américaine par actifs a notamment tiré profit d'un gain fiscal de 406 millions de dollars lié à un litige et puisé également dans ses réserves, a-t-elle expliqué dans un communiqué.

A Wall Street, le titre reculait de 0,35% à 92,90 dollars vers 11H30 GMT dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

Comme attendu, les activités de courtage ont déçu, enregistrant un recul de 11,3% de leurs recettes, principalement à cause d'une faible volatilité sur les marchés financiers et d'une moindre activité des investisseurs.

Les revenus générés par la spéculation des bons du Trésor et autres obligations, matières premières, devises (FICC) ont plongé de 19%, tandis que ceux des titres financiers ont limité leur recul à 1%.

Après avoir longtemps profité des promesses de réforme fiscale et de grands travaux de Donald Trump, le courtage pâtit depuis peu de la prudence des investisseurs face aux difficultés du président américain à traduire ses engagements dans les faits.

En attendant, ce sont les activités traditionnelles de prêts et de dépôts qui soutiennent les résultats, après que la banque centrale a relevé ses taux d'intérêt, qui sont actuellement entre 1 et 1,25%.

"Les consommateurs américains sont en confiance (...) Les prêts et les dépôts continuent d'augmenter solidement", a souligné Jamie Dimon, le PDG, cité dans le communiqué.

Outre JPMorgan, Wells Fargo et Citigroup --troisième et quatrième banque américaine par actifs-- doivent publier leurs résultats vendredi.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."