Bilan

Les banquiers tessinois restent prudents face à l'avènement des fintech

Le secteur bancaire tessinois est sensible à la thématique des "fintech", mais le développement et l'adoption d'instruments de ce segment en plein essor reste modéré au sud des Alpes.

Si les banquiers tessinois reconnaissent l'importance des fintech, un sur deux reconnaît son manque de connaissance en la matière.

Crédits: keystone

Le secteur bancaire tessinois est sensible à la thématique des technologies financières ("fintech"), mais le développement et l'adoption d'instruments de ce segment en plein essor reste modéré au sud des Alpes. Selon une enquête publiée mardi par le Centre d'études bancaires (CSB) de Vezia, l'intérêt du secteur pour les fintech apparaît essentiellement motivé par la recherche d'une plus grande efficience opérationnelle.

Le CSB a recensé au Tessin 18 entreprises fintech dont les services sont destinés exclusivement aux opérateurs financiers, parmi lesquelles 13 sont basées dans le canton. A celles-ci s'ajoutent 16 autres sociétés dont les solutions technologiques peuvent être appliquées à la finance, mais aussi à d'autres domaines.

Si les banquiers tessinois reconnaissent l'importance des fintech, un sur deux reconnaît son manque de connaissance en la matière. A en croire les auteurs de l'étude, "nombre de technologies qui définissent le panorama des fintech (p.ex. blockchain) ou les applications issues de domaines technologiques innovants (notamment l'intelligence artificielle) s'avèrent encore peu connues de la part des opérateurs financiers tessinois".

Une part importante des établissements sondés ont mis en avant les limitations budgétaires. Dans le contexte auquel ils sont confrontés, une partie importante des ressources est actuellement absorbée par des activités de nature réglementaire.

Plusieurs banques ont par ailleurs signalé que "les limites aux investissements dans les nouvelles technologies sont souvent dictées par les contraintes des systèmes informatiques principaux dont ils sont dotés", qui ne permettent pas toujours d'y greffer des applications de tiers.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."