Bilan

Les banques suisses confrontées à une pénurie de personnel

Le recrutement de personnel devient de plus en plus difficile et chronophage au sein du monde bancaire helvétique, selon un sondage.

Un nouveau cours de formation continue, destiné principalement aux catégories d'âge les plus élevées, sera lancé l'année prochaine.

Crédits: Keystone

La pénurie de main d'oeuvre qualifiée s'est accrue en 2016 au sein du monde bancaire helvétique, en comparaison à l'année dernière. Le recrutement de personnel devient de plus en plus difficile et chronophage, selon un sondage publié vendredi par l'association patronale Employeurs Banques. Afin de pallier le manque, un nouveau programme verra le jour en 2017 et proposera une formation continue aux collaborateurs les plus âgés.

Lire aussi: Coup d'arrêt pour les banques privées suisses en 2015

L'association va s'atteler à améliorer "l'employabilité des collaborateurs du secteur bancaire" de manière ciblée. Ce dernier compte plus de places à repourvoir que de chômeurs, affirme Employeurs Banques. Pour remédier à cette situation, il faudrait notamment que les employés acceptent de travailler au-delà de l'âge de la retraite. Selon le sondage, de nombreux collaborateurs sont intéressés à rester plus longtemps dans la vie active.

Un nouveau cours de formation continue, destiné principalement aux catégories d'âge les plus élevées, sera donc lancé l'année prochaine. Mis en place par Employeurs Banques et la Société suisse des employés de commerce, "Compétence professionnelle 4.0" proposera différents modules ayant trait à la finance et aux compétences numériques, entre autres. Il sera sanctionné par un certificat.

Lire aussi: "Les banques d'Europe sont moins solides que celles des Etats-Unis"

Par ailleurs, le sondage Moniteur Employeurs Banques 2016 met le doigt sur la principale source d'inquiétudes des établissements suisses, à savoir le foisonnement réglementaire. Dans un communiqué, l'association patronale déclare vouloir s'opposer aux "nouvelles interventions étatiques sur le marché du travail". L'avenir de la prévoyance professionnelle figure au deuxième rang des craintes des patrons de banques, en particulier l'initiative AVSplus, soumise au peuple suisse le 25 septembre.

Les résultats du sondage ont été présentés à l'occasion de la deuxième Journée Employeurs des banques en Suisse, qui s'est tenue vendredi à Zurich.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."