Bilan

Les banques européennes sont sous pression

L’analyse graphique du secteur bancaire européen montre des faiblesses, tant en termes absolus que relatifs. Les conditions sont réunies pour que le mouvement baissier continue.

Tendance  Les banques européennes sont sous pression depuis le début de l’année alors que les données macroéconomiques en Europe peinent à confirmer la bonne performance de 2017, ralentissant potentiellement la hausse des taux par la BCE. Les tensions politiques dans le sud de l’Europe n’arrangent rien, les banques européennes étant fortement exposées aux bons du Trésor italien et espagnol. L’analyse graphique du secteur bancaire européen montre des faiblesses tant en termes absolus que relatifs. 

Ainsi, le ratio entre les titres bancaires, comparé à l’indice général de l’Euro Stoxx 50, affiche une rupture importante à la baisse du mouvement horizontal qui perdurait depuis fin 2016. Cela indique un net déclin de la performance relative du secteur bancaire.

Cette rupture est également visible sur le graphique des cours de l’ETF Lyxor, ce tracker de l’indice STOXX Europe 600 Banks qui comprend les banques figurant parmi les 600 plus grandes capitalisations boursières en Europe. En effet, l’indice a cassé la moyenne mobile de 40 semaines (200 jours) en début d’année et évolue depuis sous cette dernière. La moyenne mobile a elle-même commencé à tourner vers le bas.

Les cours ont également transpercé le nuage Ichimoku et le support horizontal de 21,50, qui devient résistance. Les bandes de Bollinger, qui étaient relativement étroites, commencent à s’écarter alors que les cours de l’indice sont proches de la bande inférieure, signalant qu’un changement de prix majeur pourrait se produire à la baisse. Les oscillateurs, qui étaient en divergence avec l’indice depuis un long moment, sont passés récemment en territoire négatif, avec le RSI sous 50 et le MACD sous la ligne zéro.

Les conditions sont réunies pour envisager une continuation du mouvement baissier en direction du prochain niveau de support majeur à 18,20. En revanche, un retour au-dessus de la moyenne mobile de 200 jours (actuellement à 22,30) et du nuage Ichimoku invaliderait le scénario baissier.

Andreas Ruhlmann
Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Lui écrire

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Du même auteur:

Nette tendance à la hausse sur le marché indien
2016, une année en or pour le métal jaune

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."