Bilan

Les actions toujours privilégiées en 2015

Selon le Crédit Suisse, les actions resteront un placement privilégié en 2015 malgré la volatilité des marchés. La reprise économique mondiale et les politiques monétaires accommodantes devraient soutenir les placements en actions.

Le rendement du marché suisse devrait s'établir l'année prochaine à 9%, en ligne avec les autres places internationales.

Crédits: Wikipedia

Les actions resteront un placement privilégié en 2015 malgré la volatilité des marchés, ont indiqué jeudi les spécialistes de Credit Suisse. La reprise économique mondiale, principalement tirée par les Etats-Unis, et les politiques monétaires accommodantes devraient soutenir les placements en actions. La Bourse suisse devrait afficher une performance comparable aux autres place internationales.

"L'environnement reste globalement positif pour les actions et nous sommes relativement optimistes pour 2015, malgré la volatilité élevée", a estimé Michael Strobaek, responsable mondial des investissements (CIO) et directeur de la gestion d'actifs en Suisse de la banque.

Le rendement du marché suisse devrait s'établir l'année prochaine à 9%, en ligne avec les autres places internationales, a précisé la CIO pour la Suisse et l'Europe, Anja Hochberg, lors d'une conférence de presse. "Le marché suisse va profiter du rebond en Europe", a-t-elle ajouté.

Dans le détail, les spécialistes de Credit Suisse recommandent les actions des pays industrialisés, notamment les poids lourds américains, mais aussi dans la zone euro qui devrait échapper à la récession. En Europe, ils privilégient le Dax, l'indice phare de la Bourse de Francfort.

Un très léger resserrement des taux d'intérêt étant anticipé à partir de juin 2015 aux Etats-Unis - mais pas avant 2017 dans la zone euro et en Suisse - ces derniers recommandent également d'investir de manière sélective dans des emprunts d'entreprises et certaines obligations des pays émergents.

Reprise mondiale en 2015

Les prix du pétrole, qui pourraient encore reculer l'année prochaine, rendent quant à eux attractifs les investissements aux Etats-Unis dans les biens de consommation et l'industrie énergivore.

"2014 était une année où il aurait fallu prendre peu de risque au vu des différentes crises en Ukraine, au Proche-Orient, à Hong Kong et Ebola. Mais globalement, les marchés financiers ont très bien réagis car ils ont profité de la reprise économique", a souligné M. Strobaek.

De fait, le SMI a pris 10,4% depuis le début de l'année, le Dax 3,8%, le Dow Jones 7,6% et le Nasdaq 14,6%.

Côté prévisions de croissance, les spécialistes de Credit Suisse tablent sur une reprise de la conjoncture. Au niveau mondial, le produit intérieur brut (PIB) devrait atteindre 3% cette année et 3,4% en 2015, avec une croissance aux Etats-Unis de respectivement 2,1% et 3,0%, en zone euro de 0,7% et 1,0% et de 1,4% et 1,6% en Suisse.

La Chine devrait quelque peu ralentir le rythme de 7,4% en 2014 à un taux "plus sain" de 6,9% l'exercice suivant.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."