Bilan

Les actionnaires de Credit Suisse valident l'augmentation de capital

L'assemblée générale extraordinaire de Credit Suisse a donné son feu vert jeudi à l'augmentation de capital. L'établissement émettra jusqu'à 404,5 millions de nouvelles actions.

L'opération permettra à la banque de renflouer ses fonds propres et lui donnera les coudées franches pour appliquer sa stratégie, a déclaré M. Rohner. 

Crédits: Keystone

L'assemblée générale extraordinaire de Credit Suisse a donné son feu vert jeudi à l'augmentation de capital destinée principalement à renforcer la capitalisation du numéro deux bancaire helvétique. Le point a passé la rampe à une écrasante majorité, soit 99,4% des voix. Quelque 424 actionnaires ont répondu présent.

L'établissement émettra jusqu'à 404,5 mio de nouvelles actions, pour un gain attendu de 4 mrd CHF, a expliqué jeudi le président Urs Rohner. Le nombre précis de nominatives sera fixé par le conseil d'administration vendredi.

Avant le vote, M. Rohner a souligné devant les actionnaires que l'augmentation de capital constitue une volet de la planification à long terme de CS. L'introduction en Bourse de le banque universelle suisse (SUB) - finalement abandonnée - ne représentait qu'une alternative parmi d'autres, a-t-il plaidé.

L'opération permettra à la grande banque de renflouer ses fonds propres et lui donnera les coudées franches pour appliquer sa stratégie, a déclaré M. Rohner. L'établissement zurichois veut notamment investir dans les activités qualifiées de prometteuses, à savoir la gestion de fortune pour les divisions SUB, International Wealth Management et Asie/Pacifique.

Progrès dans l'effort d'économie

La banque aux deux voiles est également bien partie pour dépasser son objectif d'économies, s'est réjoui le président. Elle ambitionne de réduire sa base de coûts à 17 mrd CHF d'ici fin 2018. La cible initiale se situait à 18,5 mrd.

Annoncée en octobre 2015, l'introduction en Bourse partielle de Credit Suisse (Suisse) constituait au départ l'une des principales solutions brandies par Credit Suisse pour remédier à ses problèmes de capitalisation. La volonté de la banque à réaliser cette IPO s'est toutefois effilochée au fur et à mesure que le temps avançait.

Credit Suisse a finalement tranché et annoncé, il y a moins d'un mois, la mise au rebut de la cotation de la SUB. "Nous pensons que conserver 100% des parts de notre précieuse banque suisse, tout en levant du capital (...) constitue la meilleure façon de procéder et débouchera sur une création de valeur significative pour les actionnaires à long terme", expliquait alors Urs Rohner.

L'augmentation de capital votée jeudi mettra un terme au débat sur les fonds propres de Credit Suisse, avait assuré en avril le directeur financier (CFO) David Mathers. L'opération permettra d'atteindre une capitalisation conforme aux critères internationaux, selon lui. Le ratio de fonds propres durs devrait ainsi bondir à 13,4%, contre 11,7% au terme du 1er trimestre.

A 12h41, la nominative Credit Suisse perdait 2,9% à 13,70 CHF, dans un SMI en recul de 1,10%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."