Bilan

Les 300 plus riches de Suisse, en kiosque

La 16ème enquête annuelle de Bilan sur les «300 plus riches de Suisse», qui sort ce vendredi 27 novembre, apporte son nouveau lot de révélations.
  • Elena Rybolovleva : nouvelle entrée, avec une fortune estimée proche du milliard.

  • Claude Berda, entrepreneur français dans l'audiovisuel, a quitté la Suisse pour la Belgique.

  • La famille Frey : d’origine suisse, cette famille française fait son entrée. Elle s’est fait remarquer en prenant le contrôle de Firstcaution.

  • Franky Mulliez, fondateur de Kiloutou en France, est domicilié en Valais.

  • Claude Dauphin est décédé et sort de notre classement. Cependant le nouveau CEO de Trafigura, Jérémy Weir y entre.

  • Les sœurs et héritières Alessandra et Allegra Gucci se sont installées dans les Grisons.

  • Trafon Natsis, un des associés du hedge fund Brevan Howard, est reparti à Londres.

La 16ème enquête annuelle de Bilan sur les «300 plus riches de Suisse», disponible en kiosque jusqu'au 20 janvier 2016, apporte son nouveau lot de révélations. Que ce soit par exemple avec les entrées d’Elena Rybolovleva, avec une fortune bien supérieure aux évaluations effectuées par divers médias suite à son divorce, celle d’un éminent membre de la famille Mulliez (groupe Auchan) ou celle des sœurs Gucci qui ont quitté New York pour les Grisons.

Notre enquête montre dans le même temps, que le nombre de départs du pays a progressé. Citons à ce propos, Claude Berda, une branche de la famille Bich ou encore la famille Salina Amorini. Le nombre de milliardaires présents en Suisse ne progresse plus guère. Le sauvetage de l’imposition au forfait selon ses dépenses a freiné l’exode annoncé, sans parvenir à le stopper complètement. Une bonne nouvelle à signaler : avec l’installation à Genève de l’état-major du nouveau géant des télécoms françaises, le groupe Altice, la garde rapprochée de Patrick Drahi fait son entrée dans notre palmarès. 

Dans cette édition, vous découvrirez aussi  une interview exclusive du Genevois Adam Saïd, fils d’un milliardaire d’origine égyptienne, qui  entend faire rayonner Genève en matière de private equity à l’échelle mondiale. 

Bilan consacre également un grand dossier à la philanthropie et aux fondations. Enjeu formidable pour la Suisse, le secteur se professionnalise, applique au don les préceptes du business, et parvient à mieux mesurer l’impact des bonnes œuvres. «Dollar philanthropique», «Retour sur engagement», approches collaboratives, «philanthropreneurs», partenariats public-privé: la générosité se mue d'un art en une science. Devenir philanthrope demande en outre du temps, de l'engagement, voire même de suivre des études en gestion de fondations et en fundraising. Genève et Vaud, qui concentrent nombre de fondations donatrices, abritent des leaders dans le domaine. Reste à améliorer la transparence et les conditions-cadres.

 

En kiosque du 27 novembre 2015 au 20 janvier 2016

Zaki Myret
Myret Zaki

RÉDACTRICE EN CHEF DE BILAN de 2014 à 2019

Lui écrire

En 1997, Myret Zaki fait ses débuts dans la banque privée genevoise Lombard Odier Darier Hentsch & Cie. Puis, dès 2001, elle dirige les pages et suppléments financiers du quotidien Le Temps. En octobre 2008, elle publie son premier ouvrage, "UBS, les dessous d'un scandale", qui raconte comment la banque suisse est mise en difficulté par les autorités américaines dans plusieurs affaires d'évasion fiscale aux États-Unis et surtout par la crise des subprimes. Elle obtient le prix de Journaliste Suisse 2008 de Schweizer Journalist. En janvier 2010, Myret devient rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan. Cette année-là, elle publie "Le Secret bancaire est mort, vive l'évasion fiscale" où elle expose la guerre économique qui a mené la Suisse à abandonner son secret bancaire. En 2011, elle publie "La fin du dollar" qui prédit la fin de la monnaie américaine à cause de sa dévaluation prolongée et de la dérive monétaire de la Réserve fédérale. En 2014, Myret est nommée rédactrice en chef de Bilan. Elle quitte ce poste en mai 2019.

Du même auteur:

L'INSEAD délivre 40% de MBA en Asie
La bombe de la dette sera-t-elle désamorcée ?

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."