Bilan

Les 10 plus généreux donateurs de 2014

Alors que la période des fêtes incite à penser aux autres et faire des dons, retour sur les philanthropes les plus généreux de l'année 2014 avec ce classement établi par le cabinet Wealth-X.
  • La Bill & Melinda Gates Foundation est l'organisation philanthropique qui a reçu le plus gros don en 2014, avec 2,1 milliards de dollars de la part du seul Warren Buffett.

    Crédits: Image: AFP
  • Warren Buffett est le mécène qui a été le plus généreux cette année avec le don à la fondation de Bill & Melinda Gates.

    Crédits: Image: DR
  • Gerald et Ronnie Chan, qui ont fait fortune dans l'immobilier à Hong Kong, sont les seuls non Américains parmi les dix philanthropes les plus généreux en 2014.

    Crédits: Image: DR

A quelques jours des fêtes de Noël, les associations caritatives, ONG, fondations et autres organisations philanthropiques redoublent leurs incitations au don. En cette période propice, le cabinet Wealth-X, spécialisé dans l'étude des grandes fortunes et des comportements des personnalités les plus riches, vient de publier son étude annuelle sur la philanthropie.

Et le classement mondial couronne les Américains: huit des dix dons les plus importants réalisés en 2014 l'ont été par des milliardaires et multi-millionnaires des Etats-Unis. Au sommet du classement trône Warren Buffett, qui a offert la bagatelle de 2,1 milliards de dollars à la Bill & Melinda Gates Foundation, soit 3% de sa richesse estimée à 66,9 milliards de dollars.

Deux Hongkongais et huit Américains

Il devance Nicholas Woodman et son épouse: le fondateur et CEO de GoPro a remis 497,5 millions de dollars à la Silicon Valley Community Foundation, une oeuvre philanthropique qui regroupe de nombreux acteurs de la tech basés dans ce secteur de la Californie. La somme représente 10% de la richesse du couple de trentenaires. Les deux seuls non Américains du top 10 complètent le podium: Ronnie et Gerald Chan sont deux entrepreneurs hongkongais qui ont fait fortune dans l'immobilier; ils ont chacun offert 175 millions de dollars à la Harvard University, soit respectivement 10 et 12% de leurs capitaux évalués à 1500 et 1300 millions de dollars.

Suivent dans l'ordre Kenneth Griffin, CEO de la société d'investissements Citadel LLC, qui a offert 150 millions de dollars à la Harvard University, soit 3% de ses 5,5 milliards de fortune; Gert Boyle, la chairman de Columbia Sportswear, qui a donné 100 millions de dollars à l'Oregon Health & Science University (16% de ses 540 millions de dollars de capital); John Morgridge, chairman de Cisco Systems, et son épouse qui ont remis 100 millions de dollars à l'University of Wisconsin-Madison (soit 6% de leurs 1,5 milliard de dollars); John Jordan, entrepreneur et soutien du Parti républicain, qui a versé 75 millions de dollars à l'University of Notre Dame (21% de sa fortune estimée à 290 millions de dollars); Edward Meyer, ancien chairman du Grey Global Group, et son épouse qui ont remis 75 millions de dollars au Weill Cornell Medical College (9% de leurs 740 millions de dollars de fortune); et enfin Charles Munger, vice-chairman de Berkshire Hathaway (où il seconde Warren Buffett), qui a offert 65 millions de dollars à l'University of California - Santa Barbara (soit 6% de ses 1,1 milliard de dollars de fortune).

Des programmes et instituts de recherche

Il ressort donc de ce classement que les universités et instituts de recherche américains sont les principaux bénéficiaires des dons des ultra-riches. Mais la plupart de ces donations concernent des programmes liés à la recherche en matière de médecine et de santé, comme le centre de recherches contre le cancer financé par les époux Meyer et rattaché au Weill Cornell Medical College. Si certains milliardaires et multi-millionnaires financent donc des établissements au sein desquels ils ont étudié ou enseigné, c'est avant tout dans le but de faire avancer la recherche et non pas seulement pour faire grandir l'établissement en lui-même en sponsorisant des bâtiments.

Cette tendance rejoint donc le don établi au nom de la Bill & Melinda Gates Foundation qui et la Silicon Valley Foundation, qui oeuvre en faveur de la santé (et de l'éducation) des personnes des pays en développement. Quant à l'autre organisation du type, la Silicon Valley Community Foundation, elle développe ses programmes en direction de l'intégration des populations immigrées, de l'éducation et des aides aux plus défavorisés.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."