Bilan

Leonteq se réorganise et biffe une cinquantaine de postes

Le distributeur de produits structurés Leonteq se lance dans une vaste réorganisation de sa structure et adopte de nouveaux objectifs à concrétiser d'ici fin 2020.

Leonteq s'articulera à l'avenir autour de trois subdivisions: "Investment solutions", "Banking solutions" et "Insurance and wealth planning solutions". 

Crédits: Keystone

Le distributeur de produits structurés Leonteq se lance dans une vaste réorganisation de sa structure et adopte de nouveaux objectifs à concrétiser d'ici fin 2020. Les prochaines mesures d'économies prévoient la suppression d'une cinquantaine d'équivalents plein temps. La société zurichoise revendique par ailleurs deux nouveaux partenariats avec Raiffeisen et la Banque cantonale d'Argovie (AKB), dans une présentation du programme de sa journée des investisseurs dévoilée mercredi.

Au niveau de sa structure, Leonteq s'articulera à l'avenir autour de trois subdivisions: "Investment solutions", "Banking solutions" et "Insurance and wealth planning solutions". Le nouveau modèle d'affaires doit permettre de réaliser des économies.

La direction générale sera par ailleurs renforcée par l'arrivée de Tobias Wohlfarth et de Rüdiger Assion. Le premier occupe pour l'heure le poste de responsable de l'intégration de plateformes partenaires et des relations externes et chapeautera par la suite l'unité Banking solutions. Le second, en provenance de la Bourse allemande, supervisera la communication de l'entreprise. Ils entreront en fonction respectivement à mi-novembre et en janvier, moyennant approbation de leur nomination par l'Autorité de surveillance des marchés financiers (Finma).

Accent mis sur les coûts

Les nouvelles ambitions de la direction d'ici fin 2020 comprennent une croissance annuelle moyenne de 15% pour Investment solutions, contre 14% en 2015. Le nombre de partenaires pour Banking solutions doit passer de 3 à 10 et être quintuplé pour Insurance and wealth planning solutions, à cinq. Le ratio coûts revenus doit être abaissé en dessous de 65%, contre 69% l'an dernier.

A plus brève échéance, Leonteq vise une réduction de sa base de coûts de l'ordre de 10 mio CHF d'ici la fin de l'année prochaine, en plus des 10 mio CHF déjà élagués en 2016. L'embauche sera gelée autour de 480 employés en 2017. Les effectifs devront par la suite croître de quelque 5% par année.

En termes de performance, l'entreprise revendique un gain de parts de marché, grâce aux produits des plateformes partenaires et en dépit d'un tassement de ses propres émissions au troisième trimestre. Le groupe entend verser à ses actionnaires un dividende de 1,75 CHF au titre de 2016.

"La réorganisation s'impose comme une évidence au terme d'une croissance potentiellement trop rapide", décortique la Banque cantonale de Zurich (ZKB). L'établissement souligne que les nouveaux objectifs ne dissipent pas les questions sur la conclusion de nouveaux partenariats, ni sur leur contribution au chiffre d'affaires ou à la rentabilité.

La nouvelle feuille de route s'avère en outre plus modeste que les ambitions affichées jusqu'ici par la direction et semble enterrer l'euphorie autour de la croissance de la société qui prévalait jusqu'à l'automne 2015, poursuit l'enseigne zurichoise.

Dans les premiers échanges mercredi, la nominative Leonteq trébuchait de 5,1% à 58,20 CHF, dans un SPI en hausse cosmétique de 0,07%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."