Bilan

Le top 10 des personnalités les plus riches d'Hollywood

A dix jours de la cérémonie des Oscars, quelles sont les réalisateurs et producteurs hollywoodiens les plus fortunés? Le cabinet Wealth-X a mené l'enquête et publie son top 10 des cinéastes les plus riches.
  • Réalisateurs et producteurs encaissent des revenus importants à Hollywood: quels sont ceux qui sont devenus les plus riches?

    Crédits: Image: AP
  • 1. George Lucas: 5,4 milliards de dollars.

    Crédits: Image: Joey Gannon/CC-BY-SA/Wikimedia
  • 2. Arnon Milchan: 5,2 milliards de dollars.

    Crédits: Image: DR
  • 3. Steven Spielberg: 3,3 milliards de dollars.

    Crédits: Image: DR
  • 4. Austin Hearst: 1,9 milliard de dollars.

    Crédits: Image: DR
  • 5. Ryan Kavanaugh: 1 milliard de dollars.

    Crédits: Image: DR
  • 6. Jeffrey Katzenberg: 910 millions de dollars.

    Crédits: Image: David Shankbone/CC-BY-SA/Wikimedia
  • 7. Thomas Tull: 870 millions de dollars.

    Crédits: Image: Flickr
  • 8. Jerry Bruckheimer: 850 millions de dollars.

    Crédits: Image: Angela George/CC-BY-SA/Wikimedia
  • 9. Steve Tisch: 720 millions de dollars.

    Crédits: Image: DR
  • 10. James Cameron: 670 millions de dollars.

    Crédits: Image: Angela George/CC-BY-SA/Wikimedia

Ils ont été les stars des studios bien avant les acteurs, gagnant des fortunes et construisant des empires financiers dès le début du XXe siècle, alors que les comédiens étaient encore tenus par des contrats de longue durée avec les studios. «Ils», ce sont les réalisateurs et surtout les producteurs, qui ont bâti la machine à rêves de Hollywood, édifiant les studios, créant la légende du 7e art. Et ce sont ces cinéastes aussi qui ont su amasser des fortunes considérables.

Certains d'ailleurs, en voulant s'émanciper des studios, ont trouvé la formule magique pour faire fortune. L'un des meilleurs exemples est George Lucas, rebelle hollywoodien à la fin des années 1960 et au début des années 1970, qui a construit sa filmographie (THX1138, American Graffiti, la trilogie Star Wars) en dehors des canaux traditionnels. Avec ses amis Francis Ford Coppola (avec qui il a fondé American Zoetrope) et Steven Spielberg, il casse les codes d'un système qui avait vu les réalisateurs devenir des salariés des studios et les remet au premier rang.

Les différents business de George Lucas

C'est notamment grâce à lui (et à d'autres initiatives similaires) que les réalisateurs et producteurs (deux métiers souvent liés et parfois exercés par les mêmes personnes depuis les années 1970) ont pu voir leurs rémunérations augmenter à nouveau, voire ont découvert d'autres sources de revenus (pourcentages sur les produits dérivés notamment), création de structures de production parallèles aux studios, avec des droits sur des franchises à succès (Star Wars et Indiana Jones pour George Lucas, mais aussi James Bond, Harry Potter, Die Hard,...). Quoi de surprenant dès lors de retrouver George Lucas en tête du classement des dix réalisateurs et producteurs publié par le cabinet Wealth-X ce mercredi 11 février.

Celui-ci a fait fortune dès 1977 avec la sortie dans les salles de Star Wars (rebaptisé depuis Star Wars, episode IV: A New Hope), film pour lequel il avait eu l'intelligence de négocier avec les studios un pourcentage sur les recettes et des droits importants sur les produits dérivés. Au fil des années, il développe un nombre croissant d'activités, depuis sa société de traitements d'images de synthèse (futur Pixar), à des technologies de traitement et diffusion du son (THX Ltd.), en passant par sa propre société de production (Lucasfilm Ltd.) ou une société spécialisée dans les effets spéciaux (Industrial Light & Magic). S'il a revendu ses parts dans la plupart des sociétés (dont Lucasfilm pour 4,05 milliards de dollars à Walt Disney Company en 2012), il reste très impliqué dans de nombreux projets. Vivant dans son Skywalker Ranch en Californie, il est à la tête d'une fortune estimée par Wealth-X à 5,4 milliards de dollars.

Arnon Milchan, agent secret et producteur à succès

Beaucoup moins connu du grand public, mais non moins passionnant, Arnon Milchan arrive en seconde position avec 5,2 milliards de dollars de capital. Ce producteur né en Palestine sous mandat britannique en 1944 a fondé New Regency Films, tout en ayant rempli des missions pour le compte des services secrets israéliens entre les années 1960 et 1980. Mais sa fortune lui vient surtout de son talent pour sentir à l'avance les gros succès dans les salles. Et la liste des films ayant cartonné sur grand écran et qu'il a produits est impressionnante: Il était une fois en Amérique, Pretty Woman, JFK, Piège en haute mer, Sauvez Willy (et sa suite), LA Confidential, Big Mama, Mr & Mrs Smith, Noah,...

Pour compléter le podium, un autre réalisateur très célèbre: Steven Spielberg. L'ami et complice de George Lucas a certes moins misé que son partenaire sur des créations de sociétés (à l'exception notable de DreamWorks SKG), mais il a largement plus réalisé de films, dont certains des plus gros succès de l'histoire du cinéma comme Les Dents de la mer, ET, la saga Indiana Jones, Jurassik Park, Il faut sauver le soldat Ryan, Minority Report, Tintin,... Et sa casquette de producteur lui a aussi permis d'engranger d'importantes rentrées d'argent en soutenant des projets à succès. Au final, il serait aujourd'hui à la tête d'une fortune de 3,3 milliards de dollars.

Le reste du top 10 comprend aussi bien des stars de la réalisation comme Jerry Bruckheimer ou James Cameron que des producteurs méconnus du grand public mais ayant vu leurs choix couronnés de succès, à l'instar de Thomas Tull (Very Bad Trip, 300) ou Ryan Kavanaugh (The Social Network, Mon beau-père et moi ainsi que ses suites).

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."