Bilan

Le titre Roche sous pression après l'échec de deux études en phase III

L'action du groupe pharmaceutique accusait un fort recul vendredi, à l'annonce de l'arrêt des études sur deux médicaments prometteurs.

Les experts considèrent l'arrêt de l'étude sur Kadcyla, l'un des deux médicaments en question, comme un sérieux échec pour Roche.

Crédits: Keystone

Roche a mis un terme aux études de phase III du médicament expérimental Gantenerumab contre la maladie d'Alzheimer au stade prodromique (pré-démence) et du Kadcyla sur le cancer du sein HER2-positif. Cette interruption mettait sous pression le titre qui baissait fortement vendredi.

Pour Gantenerumab, l'arrêt fait suite aux résultats d'une analyse de "futilité programmée" et une recommandation du comité indépendant de suivi des données. Cette analyse n'a mis en lumière aucun nouvel élément relatif à l'innocuité du Gantenerumab et le profil d'innocuité global était similaire à celui constaté au cours de l'étude de phase I, a précisé le groupe dans un communiqué.

Quant à l'étude sur Kadcyla contre le cancer du sein HER2-positif avancé non précédemment traité, le géant bâlois a indiqué qu'aucune des personnes sous traitement recevant Kadcyla n'avait obtenu d'amélioration significative de la survie sans progression en comparaison avec le médicament Herceptin associé à une chimiothérapie.

La phase III sur Kadcycla faisait partie de l'étude comparative "Marianne" visant à évaluer trois protocoles thérapeutiques d'un cancer du sein HER2-positif avancé non précédemment traité: Kadcyla en monothérapie, Kadcyla plus Perjeta et Herceptin plus une chimiothérapie.

ROCHE DÉÇU

"Nous sommes déçus par ces résultats d'étude, car les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer à un stade précoce ont besoin de nouveaux médicaments qui retardent la progression de la maladie. Il s'agit de la première étude de phase III visant à évaluer un médicament de fond potentiel à ce stade précoce de la maladie d'Alzheimer. Nous restons déterminés à étudier de nouveaux médicaments contre cette maladie dévastatrice", a dit Sandra Horning, cheffe du développement global des produits.

La filiale nippone de Roche, Chugai Pharmaceutical, a quant elle déposé une demande d'homologation auprès du ministère japonais de la Santé pour une nouvelle indication de son agent anti-cancer Xeloda destiné le traitement du cancer gastrique.

Chugai indique dans son communiqué que Xeloda, à base de l'agent anti-cancer Capecitabine, est déjà utilisé dans certains traitements du cancer de sein et celui du colon. L'étude d'approbation d'une nouvelle indication de Xeloda se base sur les résultats de deux études, une en phase III et une autre en phase II.

DIMINUTION DES VENTES DE KADCYLA ATTENDUE

Les experts considèrent l'arrêt de l'étude sur Kadcyla comme un sérieux échec pour la société pharmaceutique.

L'expert de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) estime que les prévisions de ventes de Kadcyla devraient être réduites à 2 mrd ou 3 mrd USD, contre la fourchette 5 mrd à 7 mrd USD estimée auparavant.

Baader Helvea parle de "grosse déception" et s'attend à une diminution des prévisions du chiffre d'affaires de Kadcyla à environ 4 mrd CHF.

J. Safra Sarasin compte aussi sur une baisse des ventes et relève que l'arrêt de l'étude sur le médicament Gantenerumab contre la maladie d'Alzheimer est moins grave. Les prévisions de ventes de ce dernier n'avaient pas encore été incluses dans la valorisation du titre.

Sarasin et Helvea maintiennent la recommandation de l'action à "buy", en raison du nombre de projets que le géant bâlois mène. L'objectif de cours est à 300 CHF.

Vers 11h40, le titre perdait 5,40% à 273,10 CHF, entraînant le SMI en baisse de 0,52%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."