Bilan

Le titre Baer a encore du potentiel

L’action de la banque suisse est portée par la hausse des taux américains et des perspectives d’inflation.

Finance Malgré les difficultés sur la place financière suisse avec l’échange automatique des informations, Julius Baer continue de grossir ses actifs sous gestion, notamment grâce à une forte présence dans les pays émergents qui regroupent aujourd’hui plus de la moitié de ses actifs. La troisième banque suisse voit grand avec des perspectives d’acquisition.

Comme tout le secteur bancaire, l’action Baer est portée par la hausse des taux américains et des perspectives d’inflation, cependant le marché semble sous-estimer son potentiel de croissance. La force du dollar devrait profiter à la banque suisse qui réalise près de la moitié de ses bénéfices en dollar, pour seulement 10% de ses coûts.

Le graphique hebdomadaire ci-dessous montre que le cours de Baer est sorti du «range» entre 36 et 45 francs dans lequel il oscillait durant la majeure partie de l’année 2016. Si l’on projette l’épaisseur de ce range à partir de sa partie haute, cela nous mènerait à un objectif potentiel de 54 francs. 

Les cinq lignes de l’indicateur Ichimoku confirment également un nouveau cycle haussier. La Tenkan à court terme (prix médian des neuf dernières semaines, en orange pointillé) et sa sœurette Kinjun
à moyen terme (prix médian des vingt-six dernières semaines, en violet pointillé) sont inclinées vers le haut et font des sommets successifs. La Chikou (une projection du cours de clôture 26 périodes en arrière, en rose) est au-dessus de la courbe de prix et du nuage. Cela confirme que l’action aujourd’hui est haussière par rapport à six mois auparavant. Puis, finalement, l’action Baer évolue bien au-dessus de sa moyenne mobile de 200 jours.

Le niveau de 45  francs, résistance horizontale de longue date, devient un support acheteur majeur et fait office de point d’inflexion. Tant que ce niveau reste inviolé, le biais reste haussier. Le MACD affiche une légère perte de vitesse alors que l’action teste le niveau psychologique important de 50 francs. En cas de cassure définitive de ce niveau accompagné d’un MACD en hausse, il faudra s’attendre à une accélération vers le sommet de juillet 2015 à 56,50 francs. 

Andreas Ruhlmann
Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Lui écrire

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Du même auteur:

Nette tendance à la hausse sur le marché indien
2016, une année en or pour le métal jaune

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."