Bilan

Le secteur bancaire poursuit son redressement au Tessin

Le redressement de la place bancaire tessinoise s'explique en partie par la stabilité retrouvée de la demande de prestations en provenance d'outre-frontière.

Dans l'ensemble, les banques au sud des Alpes ont vu les volumes de transactions sur titres stagner et les crédits accordés augmenter.

Crédits: Keystone

La place bancaire tessinoise a connu une nouvelle embellie des affaires au 2e trimestre 2016. Le redressement s'explique en partie par la stabilité retrouvée de la demande de prestations en provenance d'outre-frontière, après plusieurs années de contraction, indique mercredi le bureau tessinois de la statistique dans son enquête conjoncturelle périodique.

Dans l'ensemble, les banques au sud des Alpes ont vu les volumes de transactions sur titres stagner et les crédits accordés augmenter. Plus d'un tiers (36%) des banquiers a constaté une croissance des patrimoines sous gestion, alors que 12% ont signalé un repli et le reste une situation inchangée.

Les produits d'exploitation trimestriels, principalement tirés par les opérations d'intérêts et les activités de négoce, ont une nouvelle fois connu la croissance, même si le rythme a ralenti par rapport aux périodes précédentes. Les charges ont sont restées stables dans sept instituts sondés sur dix, les autres signalant une augmentation.

A l'entame du 3e trimestre, 42% des opérateurs bancaires ont jugé "bonne" la marche des affaires en juillet, alors que 21% l'ont considérée "mauvaise". Sur le plan des perspectives, les banquiers tessinois s'attendent à une augmentation des recettes et une réduction des dépenses et des effectifs à trois mois, et anticipent une amélioration progressive des affaires d'ici la fin de l'exercice.

De son côté, Franco Citterio, directeur de l'Association bancaire tessinoise (ABT), estime qu'il est encore tôt pour parler de "stabilité retrouvée", soulignant que les effets de la récente amnistie fiscale italienne (voluntary disclosure) ne sont toujours pas encore définis.

Par ailleurs, "les perspectives à court terme de l'échange automatique d'information (entrée en vigueur prévue début 2018, ndlr) ne sont pas encore assez claires pour avancer des conclusions", indique le patron de la faîtière, cités dans le document.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."