Bilan

Le responsable de Julius Bär pour la Suisse claque la porte

Julius Bär a procédé à différents changements dans sa direction et au conseil d'administration, selon un communiqué.

La banque a également annoncé une nouvelle organisation en cinq régions. La Suisse, l'Amérique latine et l'Asie Pacifique sont conservées et deux nouvelles divisions sont ajoutées: l'Europe et les marchés émergents.

Crédits: Keystone

Julius Bär a annoncé mardi le départ du responsable de la division Suisse, Barend Fruithof, en raison d'un désaccord avec la réorganisation des activités. Le gestionnaire de fortune a par ailleurs procédé à différents changements dans sa direction et au conseil d'administration, selon un communiqué.

Entré en fonction le 1er octobre dernier, le responsable Suisse et Global custody, Barend Fruithof, a décidé de quitter la société suite à un désaccord avec la nouvelle organisation régionale mise en place par le groupe, précise le communiqué.

Anciennement directeur financier de Raiffeisen (CFO), il occupait le poste de responsable du domaine Corporate Clients chez Julius Bär depuis 2008 avant d'être appelé à mettre en place et diriger la division Suisse.

La région Suisse sera désormais dirigée par Gian Rossi, actuellement responsable Europe du Nord et de l'Est.

Selon le blog financier "Inside Paradeplatz", des rumeurs circulaient depuis quelques semaines sur un possible accès de M. Fruithof à la tête de l'établissement financier. Il aurait en effet reçu des soutiens en Suisse romande, en Engadine, à Berne et à Lucerne, raison pour laquelle il aurait été évincé. Ses manières jugées abruptes, auraient également été critiqué par des conseillers de longue date et certains clients, précise le blog.

Nouvelle organisation régionale

D'autres changements sont intervenus à la direction du groupe. Nic Dreckmann devient directeur des opérations (COO) et succède à Gregory Gatesman, qui retourne aux Etats-Unis. M. Dreckmann a joué un rôle clé dans l'intégration des activités de gestion de fortune de Merrill Lynch et la transformation technologique de l'établissement, selon le communiqué. Il intègrera le conseil d'administration au 1er janvier 2017.

Philipp Rickenbacher a été nommé au poste de responsable Advisory Solutions, nouveau nom de la division Investment Solutions Group, et intègre la direction au 1er août.

Au sein du conseil d'administration, Giovanni Flury, après dix ans chez Julius Bär, a décidé de prendre sa retraite à la fin de l'année.

La banque a également annoncé une nouvelle organisation en cinq régions. La Suisse, l'Amérique latine et l'Asie Pacifique sont conservées et deux nouvelles divisions sont ajoutées: l'Europe et les marchés émergents.

Yves Robert-Charrue prend la tête de la région Europe, qui exclut l'Europe de l'Est et inclut Israël. Il était jusqu'ici responsable des activités Intermediaries.

La division dédiée aux marchés émergents sera dirigée par Rémy Bersier, actuellement responsable Europe du Sud, Moyen-Orient et Afrique. Il sera basé à Dubaï.

A la Bourse suisse, l'annonce pénalisait le titre Julius Bär. Ce dernier cédait 1,2% à 39,79 CHF, dans un SMI en baisse de 0,8% à 09h51.

Dans un commentaire, la Banque cantonale de Zurich (ZKB) juge avec sévérité le jeu des chaises musicales à l'oeuvre chez Julius Bär. L'analyste Michael Kunz estime que l'arrivée de M. Fruithof avait suscité de grands espoirs de renouveau au sein de la division Suisse et que désormais, chacun se demande ce qu'il s'y passe réellement.

Il rappelle également que ce n'est pas la première fois qu'un haut responsable est évincé peu après son arrivée. Selon lui, ces changements posent la question de la difficulté pour l'établissement à passer une nouvelle étape dans sa croissance. Dans tous les cas, une instabilité dans la direction n'est pas favorable au cours.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."