Bilan

Le recul des exportations horlogères a ralenti en avril

La baisse bes exportations horlogères suisses sur un an a atteint 1,9% à 1,53 milliard de francs.

Les montres de moins de 200 CHF ont connu une diminution importante de plus de 20%. 

Crédits: Keystone

Les exportations horlogères suisses ont continué à reculer en avril, à une cadence toutefois réduite par rapport au mois précédent. La baisse sur un an en valeur nominale a atteint 1,9% à 1,53 mrd CHF, sur la base des statistiques corrigées des jours ouvrables, a indiqué mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD). Une modeste hausse de 0,4% est en revanche constatée en termes réels.

Non corrigées, les ventes horlogères à l'étranger se sont repliées en avril de 5,7% et 6,8%, respectivement en valeur nominale et réelle.

La tendance reste proche de celle affichée fin mars, commente la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué. Le mois dernier, l'AFD avait constaté un recul des exportations de 4,7% en réel et de 2,6% en nominal (corrigée des jours ouvrables).

Les exportations des montres de petit calibre se sont élevées en avril à 1,17 mrd CHF, ce qui représente une hausse nominale corrigée des jours ouvrables de 0,1%. En réel, ce repli s'élève de 0,7%. Les montres de petit calibre affichent des hausses de plus de 4%, à 287 mio CHF. Les fournitures d'horlogerie ont généré un chiffre d'affaires de 75 mio CHF, en recul de 4,5% en nominal et en hausse de 7,5% en réel.

Les montres-bracelets en métaux précieux ont été les plus touchées par l'affaiblissement de la demande, analyse la FH, sur la base des chiffres non corrigés. Les variations dépassent -12% aussi bien en termes de volume (484,7 mio CHF) que de pièces écoulées (30'900 unités). Les catégories "autres métaux" et "autres matières" subissent également des contractions marquées, voire des chutes pour le nombre de montres vendues.

Toutes les catégories de prix à la baisse

Le repli est plus contenu pour les garde-temps en acier, dont le chiffre d'affaires s'est érodé de 2,4% à 586,3 mio CHF. Le nombre de pièces vendues a dépassé le million (-3,7%). Les montres-bracelets bimétalliques ont connu une hausse de 6,2% des volumes à 249,8 mio. Les quantités écoulées s'étiolent néanmoins de 9,1% à 79'800 pièces.

Les montres de moins de 200 CHF ont connu une diminution importante de plus de 20%. Toutes les autres catégories de prix s'affichent également en recul, notamment pour les garde-temps de la gamme 500-3000 CHF.

Du point de vue géographique, le trio de tête n'a pas changé depuis mars. Hong Kong demeure le principal débouché, malgré un plongeon de 16,8% à 180,9 mio CHF. Les Etats-Unis font encore pire (-19,0%) et présentent un volume de 156,1 mio. La Chine confirme son embellie et progresse de près de 40% sur un an à 124,8 mio.

Le Royaume-Uni a bondi dans des proportions similaires, à savoir 30%, et s'empare de la 4e position à 109,9 mio. Le Japon rétrograde sur la cinquième marche, suite à une baisse des volumes de 7,3% à 103,3 mio CHF. L'Italie demeure en sixième position malgré une érosion de 13,4% à 89,2 mio.

Ces statistiques pesaient sur la performance des deux principales valeurs du luxe de la Bourse suisse. A 9h25, la nominative Richemont perdait 0,1% à 81,25 CHF, tandis que la porteur Swatch s'étiolait de 0,2% à 389,90 CHF. L'indice vedette SMI cédait 0,26%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."