Bilan

Le président de la BNS rappelle la surévaluation du franc suisse

En marge de l'assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Washington, le président de la BNS Thomas Jordan s'est dit convaincu de la clairvoyance de l'institut d'émission monétaire.

Le Biennois fonde ses dires sur le fait que le contexte en Suisse est toujours marqué par un taux d'inflation très bas.

Crédits: Keystone

Thomas Jordan a répété, en marge de l'assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Washington, que le franc était "nettement" surévalué. Le président de la Banque nationale suisse (BNS) s'est dit convaincu de la clairvoyance de l'institut d'émission monétaire.

Le président de la BNS est revenu sur la situation du franc suisse dans le cadre d'un point de presse tenu à Washington samedi, en marge de la réunion du Fonds monétaire international (FMI). "Nous sommes convaincus de la justesse de notre politique et de l'importance de nos interventions sur les marchés des changes", a-t-il insisté.

Le Biennois fonde ses dires sur le fait que le contexte en Suisse est toujours marqué par un taux d'inflation très bas.

Au-delà, le président de la BNS s'est félicité de la qualité des relations entre la Suisse et la Chine, comme en témoigne l'installation récente en Suisse d'une banque chinoise agissant comme établissement de compensation pour les opérations en yuan.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."