Bilan

Le patron de Credit Suisse a gagné en tout 18,9 millions en 2015

La part fixe de cette rémunération du directeur général de Credit Suisse Tidjane Thiam s'est élevée à 1,7 million, tandis que les éléments variables ont atteint 2,9 millions.

En plus de son salaire, le patron de Credit Suisse a obtenu une somme de 14,3 millions de francs à titre de dédommagement.

Crédits: Keystone

LLe directeur général (CEO) de Credit Suisse Tidjane Thiam a perçu une somme totale de 18,9 mio CHF au cours de l'année 2015. En plus de son salaire, le Franco-Ivoirien s'est vu attribuer plus de 14 mio CHF en guise de dédommagement, selon les informations publiées jeudi dans le rapport annuel de la grande banque. Lors de l'assemblée générale du 29 avril, les actionnaires devront se prononcer sur deux augmentations de capital et sur l'élection de deux nouveaux administrateurs.

Entré en fonction le 1er juillet, M. Thiam a touché un salaire de 4,6 mio CHF. La part fixe de cette rémunération s'est élevée à 1,7 mio CHF, tandis que les éléments variables ont atteint 2,9 mio.

En plus de son salaire, le patron de Credit Suisse a obtenu une somme de 14,3 mio CHF à titre de dédommagement. Il aurait, en effet, dû recevoir ce montant de son ancien employeur, Prudential, s'il n'avait pas quitté l'entreprise pour Credit Suisse.

En 2014, alors qu'il était encore patron de l'assureur britannique Prudential, Tidjane Thiam a gagné 11,8 Mio GBP, ce qui représente grosso modo un salaire de 18 mio CHF avec un cours de change de 1,50 CHF pour une livre. La rémunération du Franco-Ivoirien lors du premier semestre 2015 sera connue lors de la publication du rapport annuel de Prudential.

Le comité de direction, remanié en cours d'année, s'est vu attribuer une rémunération de 64,20 mio CHF pour l'ensemble de ses 17 membres, actuels et anciens. Douze personnes constituaient encore le directoire à la fin de l'année. Celles-ci ont perçu 44,02 mio CHF. En 2014, le comité de 11 membres s'était partagé 64,1 mio CHF.

La rémunération du président Urs Rohner a été une nouvelle fois été réduite à 3,2 mio CHF, contre 3,6 mio CHF en 2014. L'ensemble des membres de l'organe de surveillance de Credit Suisse se sont vu attribuer 9,9 mio CHF. La somme est supérieure aux 9,1 mio de l'année précédente.

PROVISIONS EN HAUSSE DE 60%

Selon les informations contenues dans le rapport, Credit Suisse avait provisionné à fin décembre une somme de 1,61 mrd CHF pour litiges. Cela représente une augmentation de 60% par rapport au 1,12 mrd accumulés au terme de l'exercice 2014.

Le rapport annuel contient également des précisions sur l'ordre du jour de l'assemblée générale du 29 avril. Alexander Gut et Joaquin Ribeiro seront proposés pour l'élection au conseil d'administration.

Le premier oeuvre au sein de l'entreprise de conseil Gut Corporate Finance. Le second travaille pour le cabinet Deloitte. Il y assume plusieurs fonctions dirigeantes.

Nommé conseiller principal de la nouvelle entité d'innovation en technologie financière de Credit Suisse, Sebastian Thrun ne se représentera, par ailleurs, pas pour un nouveau mandat. Les autres membres se présentent tous à leur propre réélection.

Les actionnaires devront également se prononcer sur deux augmentations du capital autorisé. Destiné à un dividende optionnel au titre de 2016, la première portera sur un montant de 1'150'944 CHF (respectivement 28'773'601 nominatives) avec un plafond de 5,2 mio CHF ou 130 mio d'actions.

La deuxième servira à de futures acquisitions. L'objectif visé est de 4 mio CHF (100 mio de nominatives) mais 5,2 mio CHF maximum. L'autorisation devra être prolongée d'une année.

En cas d'acceptation, le capital autorisé sera relevé à 10,4 mio CHF pour 260 mio d'actions.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."