Bilan

Le numérique menace la gestion de fortune traditionnelle

Pour 56% des clients fortunés, il est important que le gestionnaire de fortune propose une offre numérique, une proportion qui monte à 65% chez les moins de 45 ans, selon une étude.

En Suisse, plusieurs banques se sont lancées sur la voie de la gestion de fortune en ligne, à l'instar d'UBS, Swissquote ou de la Glarner Kantonalbank.

Crédits: Keystone

La révolution numérique menace la gestion de fortune traditionnelle et fait évoluer le attentes de la clientèle. Pour 56% des clients fortunés, il est important que le gestionnaire de fortune propose une offre numérique, une proportion qui monte à 65% chez les moins de 45 ans, selon une étude du cabinet de conseil Pwc publiée mercredi.

Si 69% de la clientèle fortuné utilise des applications bancaires en ligne et 48% gère ses placements en ligne, seulement un quart des gestionnaire de fortune propose un canal de communication numérique en dehors de l'email. Cette part en fait l'une des branches les moins avancées des services financiers en terme de numérisation, selon les auteurs de l'étude

Les clients fortunés se montrent assez peu satisfaits des services de leur conseiller, seulement 39% se disant prêts à le recommander. Pour les plus riches, qui détiennent une fortune de plus de 10 mio USD, la part est encore moins élevée à 23%.

La clientèle est plutôt bien informé sur les innovations dans ce domaine. La moitié des personnes interrogés connaissent le concept de "robot conseiller", une forme de gestion de fortune automatisée, mais seulement 14% l'utilisent.

Daniel Diemers, associé Financial Services chez PwC est d'avis que les gestionnaires de fortune capables de "saisir l'opportunité de la numérisation seront en position de force à l'avenir".

Pour les besoins de l'étude, Pwc a interrogés plus de 1000 clients fortunés et mené des entretiens avec plus de 100 gestionnaires de fortune et fondateurs de start-up actives dans les technologies financières.

En Suisse, plusieurs banques se sont lancées sur la voie de la gestion de fortune en ligne, à l'instar d'UBS, Swissquote ou de la Glarner Kantonalbank. Le marché est également convoité par plusieurs start-ups.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."