Bilan

Le marché du bitcoin montre son vrai visage

La Chine qui réalisait jusqu’à très récemment la quasi-totalité des échanges en bitcoin, se retrouve désormais troisième, derrière les Etats-Unis et le Japon. En cause, un alignement sur les pratiques de change occidentales.

En hausse de plus de 5% depuis le 31 janvier, la devise a désormais repassé la barre des 960 dollars.

Crédits: AFP

On disait le bitcoin complètement dépendant de la Chine... L’analyse doit être aujourd’hui revue. Sur les dernières 24 heures, 57 000 bitcoins ont été échangés sur le marché américain, 55 000 sur le marché japonais, contre 40 000 sur la place chinoise, qui ne représente plus désormais que 22% des échanges.

Le 22 janvier encore, la Chine totalisait encore plus de 90% des transactions en volume, avec près d’un million de bitcoins échangés sur le marché en 24 heures, soit 25 fois plus qu’à l’heure actuelle.

Lire aussi: La ville de Zoug accepte les paiements en bitcoin

En cause, un taux de 0,2%, mis en place depuis le 23 janvier sur toutes les transactions entre yuan et bitcoin, et appliqué par les plateformes les plus importantes. La mesure, qui a suivi le déplacement de la banque centrale dans les principaux bureaux de change du pays mi-janvier, a mis fin à l’exception chinoise d’une exemption totale de frais. La Chine s’aligne ainsi sur les pratiques des principaux autres marchés, dont le Japon et les Etats-Unis.

La Chine rentre dans le rang

Pour Alexis Roussel, CEO de la plateforme neuchâteloise de trading de crypto-monnaies bity.com, le changement, même minime, a eu pour conséquence de limiter drastiquement les transactions opérées automatiquement par des machines autour du bitcoin: «Aujourd’hui, le marché chinois joue avec les mêmes règles qu’ailleurs. Auparavant, les robots traders effectuaient un volume important de transactions, en particulier d’arbitrage, visant des bénéfices de l’ordre du dixième ou centième de pourcent, ce qui était plus facilement réalisable sur le marché chinois qu’ailleurs, compte tenu de l’absence de frais. Un taux de 0,2% limite ces opportunités.»

Chute du volume de transactions en bitcoin sur les plateformes chinoises

 

Si les volumes globaux de transaction s’en sont fait nettement ressentir, le cours de la crypto-monnaie n’a pas eu à pâtir de la nouvelle donne. Désormais premier marché d’échange, les Etats-Unis sont suivis de près, et l’incertitude portant sur la situation américaine suite aux dernières déclarations de Donald Trump semble conforter le statut de monnaie refuge du bitcoin. En hausse de plus de 5% depuis le 31 janvier, la devise a désormais repassé la barre des 960 dollars.

 

Joan Plancade
Joan Plancade

JOURNALISTE

Lui écrire

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et en Suisse romande. Collaborateur externe pour Bilan, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

Du même auteur:

Les sociétés de conseil rivalisent avec l’IMD
Comment la sécurité se déploie aux frontières entre la France et la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."