Bilan

Le marché des entrées en Bourse a été marqué par Sunrise

Le marché des entrées en Bourse (IPO) a connu un premier trimestre plutôt calme au niveau international, mais pas en Suisse avec la cotation de Sunrise.

Le cours de l'action Sunrise s'est apprécié de 17% environ depuis l'IPO ("initial public offering"), intervenue début février. Entre-temps, les conditions sont devenues plus hostiles, en raison de l'appréciation du franc après l'abolition du taux plancher de l'euro par la Banque nationale suisse (BNS) le 15 janvier.

Crédits: Keystone

Le marché des entrées en Bourse (IPO) a connu un premier trimestre plutôt calme au niveau international, mais pas en Suisse. La cotation de l'opération de télécommunications Sunrise, numéro 2 national du secteur, a constitué la deuxième plus grosse opération au niveau mondial, avec une levée de fonds de quelque 2,4 mrd CHF.

Ce montant dépasse l'ensemble des introductions en Bourse effectuées en Suisse durant toute l'année 2014 (1,6 mrd CHF), a indiqué jeudi le cabinet d'audit et de conseil EY (Ernst & Young) dans un communiqué. La cotation de Sunrise a toutefois été la seule entrée enregistrée à la Bourse suisse durant les trois premiers mois de l'année.

DES CONDITIONS MOINS FAVORABLES

Le cours de l'action Sunrise s'est apprécié de 17% environ depuis l'IPO ("initial public offering"), intervenue début février. Entre-temps, les conditions sont devenues plus hostiles, en raison de l'appréciation du franc après l'abolition du taux plancher de l'euro par la Banque nationale suisse (BNS) le 15 janvier.

"De nombreuses entreprises sont encore suffisamment solides pour relever le défi de l'introduction en Bourse", relève Roger Müller, partenaire et responsable IPO chez EY Suisse. Du coup, ce dernier prévoit un nombre d'entrées plutôt inférieur à celui de 2014, qui aura représenté une année record.

Les sociétés susceptibles de franchir le pas sont davantage à chercher du côté des sciences de la vie que des industries tournées vers l'exportation, note encore Roger Müller. A ses yeux, le niveau élevé du moment de la Bourse suisse devrait se révéler "globalement positif" pour d'éventuelles IPO.

RECUL AU NIVEAU MONDIAL

Au niveau mondial, les introductions en Bourse ont diminué de 4% au premier trimestre 2015 sur un an à 252. Le volume des émissions a lui reculé de 19 % à 38,2 milliards de dollars (36,6 mrd CHF).

Dans le détail, il apparaît que les Etats-Unis ont marqué le pas lors des trois premiers mois de l'année, contrairement à l'Europe. Ainsi, les volumes d'émissions ont chuté de 53% à 5,6 milliards de dollars pour les premiers, mais augmenté de 9% à 16,3 milliards pour le Vieux Continent (avec le Moyen-Orient, l'Inde et l'Afrique).

Pour mémoire, les Etats-Unis ont réalisé en 2014 leur meilleure année depuis 2000. En Europe, la France et l'Espagne ont avant tout tiré leur épingle du jeu au cours du premier trimestre 2015. L'Asie a pour sa part connu une contraction des volumes d'émission de 12% à 15,9 milliards de dollars.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."