Bilan

Le gouvernement grec assure les dépôts bancaires

L'accord du sommet de la zone euro sur un nouveau prêt à la Grèce, assure les dépôts des épargnants aux banques grecques et évite leur "décote".

Depuis l'introduction il y a vingt jours du contrôle des capitaux en Grèce et de la fermeture des banques, certains médias ont rapporté qu'une décote, appelée "haircut", des dépôts pourrait intervenir comme à Chypre.

Crédits: AFP

L'accord du sommet de la zone euro sur un nouveau prêt à la Grèce, assure les dépôts des épargnants aux banques grecques et évite leur "décote", a indiqué mardi une source gouvernementale grecque.

"La création d'un fonds indépendant des actifs grecs", prévue par l'accord adopté lundi à Bruxelles, "assure les dépôts" et évite "une décote, un +bail in+", s'est félicité cette source.

Selon l'accord annoncé lundi à Bruxelles, l'Etat grec doit transférer ses actifs à ce fonds, qui doit ensuite les "monétiser", soit en les vendant, soit en les exploitant de la manière la plus rentable possible.

L'objectif est de collecter 50 milliards d'euros sur toute la durée du prêt convenu.

La moitié de ces hypothétiques recettes de 50 milliards d'euros, qui représentent entre un cinquième et un quart du produit intérieur brut grec, doit aller à la recapitalisation des banques, 12,5 milliards d'euros sont destinés au désendettement et 12,5 milliards d'euros à des investissements.

"Ce fonds doit fonctionner comme une garantie pour la recapitalisation des banques et par conséquent pour leur protection", a assuré la source gouvernementale.

Le Parlement grec prévoit également "d'activer la directive européenne qui garantit les dépôts jusqu'à 100'000 euros", a ajouté cette source.

Adoptée par l'UE lors de la crise à Chypre en 2013, où un contrôle des capitaux avait été imposé, cette directive vise à assurer les dépôts de moins de 100'000 euros. A l'époque, une décote avait toutefois été imposée à Chypre pour des dépôts dépassant cette somme.

Depuis l'introduction il y a vingt jours du contrôle des capitaux en Grèce et de la fermeture des banques, certains médias ont rapporté qu'une décote, appelée "haircut", des dépôts pourrait intervenir comme à Chypre.

Selon certains commerçants, les achats de produits électroménagers ou d'objets précieux, comme des montres ou téléphones portables, ont augmenté ces derniers jours, certains consommateurs ayant craint de perdre l'argent déposé dans les banques.

Tout en se félicitant de la décision européenne qui a permis "le maintien du pays dans la zone euro" et d'éviter "l'effondrement des banques", le gouvernement s'en est pris aux "puissances anti-européennes" qui avaient préparé un plan pour conduire le pays "hors de la zone euro", souligne cette source.

"Les propositions acceptées par le gouvernement grec sont difficiles et nous mettent face à des dilemmes durs" mais "c'est le premier pas pour éviter la sortie du pays de l'euro", a-t-elle estimé.

"Il faut que le peuple grec et le gouvernement continuent de livrer des batailles pour repousser les chantages, les tentatives d'asphyxie financière via un +coup d'Etat+ économique", a martelé cette source, appelant ainsi à l'unité.

Les réactions contre les nouvelles mesures de rigueur ne cessent de se multiplier au sein du parti de la gauche radicale au pouvoir d'Alexis Tsipras, en vue du vote prévu mercredi au Parlement d'un premier projet de loi sur "les réformes" réclamées par les créanciers et comprenant de nouvelles mesures de rigueur dures.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."