Bilan

Le franc se relâche encore: la BNS suspectée d'intervention

Le franc suisse poursuivait lundi son mouvement de détente face à l'euro et au dollar. La BNS continuerait d'intervenir sur le marché des devises, bien qu'elle ait abandonné le cours plancher.

Les analystes de Credit Suisse évoquent une stratégie de "flottement administré" avec des interventions ponctuelles de la BNS, non seulement sur l'EUR/CHF, mais aussi l'USD/CHF et des devises asiatiques.

Crédits: Keystone

Le franc suisse poursuivait lundi son mouvement de détente face à l'euro et au dollar. Des analystes estiment que la Banque nationale suisse (BNS) continue d'intervenir sur le marché des devises, bien qu'elle ait abandonné le cours plancher.

A 10h47, la monnaie suisse s'échangeait à 1,0534 franc pour un euro, après avoir atteint dans la matinée un plus bas à 1,0589 EUR/CHF. Sur une semaine, le franc s'est relâché de 2,46% face à la monnaie unique européenne.

La détente était aussi perceptible face au dollar, le franc s'échangeant à 0,92955 USD/CHF. Sur sept jours, la paire de devises s'est relâchée de 2,3%.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) a jugé infondées des rumeurs parues dans la presse, selon lesquelles la BNS chercherait à faire fluctuer la paire EUR/CHF entre 1,05 et 1,10.

Les dépôts à vue de l'institut d'émission ont augmenté de 14,8 mrd CHF la semaine dernière, après 26,2 mrd CHF ajoutés la semaine précédente, ce qui suggère des interventions sur le change, ont estimé les analystes de Credit Suisse.

Ces derniers évoquent une stratégie de "flottement administré" avec des interventions ponctuelles de la BNS, non seulement sur l'EUR/CHF, mais aussi l'USD/CHF et des devises asiatiques.

Hausse des avoirs en comptes de virement 

Les avoirs en comptes de virement que les banques détiennent auprès de la BNS se sont également à nouveau accrus la semaine dernière, de près de 18 milliards de francs, à 383,3 milliards. Cette hausse semble accréditer la thèse d'une intervention de la banque centrale sur le marché des changes.

Le total des avoirs à vue auprès de la BNS a pour sa part augmenté d'environ 15 milliards de francs à 443 milliards, selon le relevé hebdomadaire des données de politique monétaire de la banque centrale, publié lundi.

La semaine précédente, les avoirs en comptes de virement et les avoirs à vue avaient déjà augmenté de près de 26 milliards de francs chacun. Le développement de ces dépôts est considéré comme un indicateur pour déterminer si, et dans quelle mesure, la banque centrale intervient sur le marché des changes pour empêcher une appréciation excessive du franc.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."