Bilan

Le CEO de Credit Suisse dément convoiter la présidence de Côte d'Ivoire

Le CEO de Credit Suisse, Tidjane Thiam, a tordu le cou aux rumeurs lui prêtant des velléités de candidature à la présidence de Côte d'Ivoire en 2020.

Dans la foulée, le patron du numéro deux bancaire helvétique a réaffirmé ses liens étroits avec son pays d'origine.

Crédits: keystone

Le directeur général (CEO) de Credit Suisse, Tidjane Thiam, a tordu le cou aux rumeurs lui prêtant des velléités de candidature à la présidence de Côte d'Ivoire en 2020. "Je me suis engagé auprès de Credit Suisse, de ses clientes et clients, de ses collaborateurs et de ses investisseurs, à diriger cette banque pour longtemps. Après trois années à la tête de Credit Suisse, ma tâche n'est pas terminée et je vais continuer de m'y employer", a affirmé le Franco-Ivoirien jeudi soir dans une prise de position.

La banque aux deux voiles va continuer de mettre en oeuvre de manière disciplinée sa stratégie. "C'est pourquoi j'ai l'intention de rester aux commandes de Credit Suisse, y compris après la phase de profonde restructuration et de développement de nos activités", a poursuivi M. Thiam.

Dans la foulée, le patron du numéro deux bancaire helvétique a réaffirmé ses liens étroits avec son pays d'origine, où il a travaillé six ans pour le gouvernement. "Ces dernières années, j'ai déclaré à plusieurs reprises que je ne m'engagerais pas en politique."

Plusieurs médias, pour la plupart francophones, ont évoqué une possible candidature de Tidjane Thiam - par ailleurs petit-neveu de Félix Houphouët-Boigny, fondateur et premier président de Côte d'Ivoire - aux prochaines élections présidentielles ivoiriennes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."