Bilan

Le CEO d'UBS met en garde contre l'intolérance face aux erreurs

Le directeur général d'UBS, Sergio Ermotti a plaidé qu'il était parfaitement acceptable de prendre des risques et aussi de faire des erreurs.

M. Ermotti a en outre invité les dirigeants à rechercher le dialogue. Les banquiers devraient encourager leurs équipes à évoquer les risques potentiels avec leurs collègues et leurs supérieurs.

Crédits: DR

Le directeur général (CEO) d'UBS, Sergio Ermotti avertit que la peur de commettre des erreurs comporte des risques. Lors d'un discours tenu devant un parterre de 300 dirigeants à Zurich, M. Ermotti a plaidé qu'il était parfaitement acceptable de prendre des risques et aussi de faire des erreurs. L'important étant de "rester honnête", comme le rapporte jeudi le "Financiel Times" citant les déclarations de participants à cet évènement, qui s'est déroulé à huis clos.

Le patron du numéro un bancaire helvétique a exhorté les participants à répandre ce message auprès de leurs collaborateurs. Selon lui, il faut faire la différence entre les banquiers qui enfreignent les règles sciemment et ceux qui commettent de simples erreurs humaines. Aussi est-il important qu'il y ait une certaine tolérance face aux erreurs, car si les collaborateurs ont trop peur, le risque de les voir recourir à des moyens illicites devient sensiblement plus élevé, a assuré le CEO.

M. Ermotti a en outre invité les dirigeants à rechercher le dialogue. Les banquiers devraient encourager leurs équipes à évoquer les risques potentiels avec leurs collègues et leurs supérieurs. Par ailleurs, le patron d'UBS a affirmé que son établissement maintiendrait une tolérance zéro en cas de violation de la politique de l'entreprise ou des lois en vigueur.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."