Bilan

Le bitcoin passe 10'000 dollars, porté par les places asiatiques

En hausse de 25% sur une semaine, la cryptomonnaie bat tous les records. La multiplication de produits financiers basés sur le bitcoin favorise l’accès du grand public au marché.
  • Désormais proposé par les institutions financières au plus grand nombre, le bitcoin entre dans sa phase mainstream.

    Crédits: DR
  • Après avoir franchi le seuil historique des 10 000 dollars lundi soir, le bitcoin poursuit sa lancée vers 11 000 dans la matinée de mardi.

    Crédits: DR

A peine une journée de résistance et le seuil psychologique des 10'000 dollars a explosé dans la nuit de lundi à mardi. Après la décision il y a deux jours du plus grand centre commercial sud-coréen d’ouvrir 620 boutiques au paiement en bitcoins, la plus grande banque du pays en termes d’actifs, Shinhan Bank, a annoncé sélectionner une société pour tester une plateforme de coffre-fort et de porte-monnaie bitcoin. Sous réserve de l'approbation du régulateur, le service devrait être lancé d'ici la mi-2018. De quoi poursuivre l’emballement en cours sur les places japonaises et coréennes: 73% du bitcoin actuellement négocié l’est en yens et en wons.

Lire aussi: «Maintenant à 7000 dollars, la valeur du bitcoin peut encore décupler»

Japon et Corée du sud ont pris la place de la Chine dans les échange mondiaux de bitcoins

A moindre échelle, la Suisse suit la tendance. Le certificat bitcoin proposé il y a quelque jours par la société Swissquote suscite un engouement rapide. Coté depuis le 17 novembre, le produit est composé de 60 à 100% de bitcoin et de 0 à 40% de dollars -la part variable étant constamment réajustée par un algorithme pour limiter sa volatilité. Introduit à 1000 dollars, il passait 1500 dollars le 28 novembre, soit 50% de gains en dix jours, porté par la hausse du bitcoin. Le Swiss exchange (SIX) enregistrait à 14h30 ce mardi 644 certificats vendus en l’espace de cinq heures, soit près d’un million de francs de transaction. Swissquote n’est pas seul positionné sur la crypto-monnaie puisque Vontobel et Leonteq ont annoncé le lancement de nouveaux dérivés du bitcoin.

Opportunité pour les banques, accessibilité pour les particuliers

La créneau est porteur pour les banques. D’autant plus que la très attendue arrivée des investisseurs institutionnels garde pour l’instant un impact relativement limité. La société d’analyse financière Autonomous Next relevait en octobre 124 hedge funds en bitcoins, pour un total sous gestion de 2,3 milliards. Une goutte d’eau dans les plus de 3000 milliards gérés par les hedge funds dans le monde, mais également une contribution modeste aux 166 milliards de capitalisation de Bitcoin, ce qu’explique Arnaud Masset, analyste chez Swissquote: «C’est la première fois que les investisseurs institutionnels sont les derniers arrivés sur un marché. Le fait est que même à 166 milliards, la capitalisation totale de Bitcoin reste relativement limitée et peu liquide. On ne peut pas acheter d’un coup 10 milliards sans déséquilibrer le marché. Qui plus est, quand des sociétés ont communiqué sur le fait qu’elles détenaient des bitcoins, elles ont été victimes de tentatives incessantes de piratage. Les particuliers portent encore largement le bitcoin.»

Le détail des achats du certificat Swissquote au SIX montre que plus de 80% des transactions portent sur moins de 10 certificats (inférieures à 15'000 francs), ce qui suggère des mouvements en provenance de particuliers. Conséquence également d’un produit conçu pour rassurer et attirer le plus grand nombre: «Les informations préalables à fournir pour ouvrir un compte sur un site, ajoutés aux risques opérationnels lors de transferts en cryptomonnaies rendaient difficile l’accès au bitcoin, estime Arnaud Masset. Aujourd’hui, le fait que des banques proposent des produits basés sur le bitcoin élimine ce risque et rassure les gens, en en faisant une démarche aussi facile qu’un ordre bancaire.»

Nettoyage et consolidation en perspective sur les cryptomonnaies

Le bitcoin entre donc dans sa phase mainstream. Si le risque opérationnel recule, le risque de marché en revanche demeure, au vu de la multiplication par 10 de la valeur du bitcoin en neuf mois, qui fait craindre une correction. D’autant plus que dans son sillage, près de 1500 projets «crypto» ont été développés en quelques mois, dont tous ne résisteront pas à une crise de maturité, estime Arnaud Masset, analyste chez Swissquote : «On a l’impression de revivre la bulle ".com" du début des années 2000. On a parfois 15 startups présentant le même projet, il n’en restera que deux ou trois. En 2018, on peut attendre un nettoyage et une consolidation. Toutefois, Bitcoin bénéficie de son statut de pionnier et de sa notoriété, et s’attache à résoudre ses problèmes de mise à l’échelle. Subsisteront à ses côtés les blockchains et projets les plus avancés, dont l’utilité est déjà avérée.»

Lire aussi: Faut-il fuir l’or pour acheter des bitcoins?

 

Joan Plancade
Joan Plancade

JOURNALISTE

Lui écrire

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et en Suisse romande. Collaborateur externe pour Bilan, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

Du même auteur:

Les sociétés de conseil rivalisent avec l’IMD
Comment la sécurité se déploie aux frontières entre la France et la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."