Bilan

Le bénéfice net du groupe bancaire Reyl a fondu en 2014

Le groupe bancaire genevois Reyl a accusé l'an dernier une érosion de plus d'un quart de son bénéfice net, à 18 millions de francs.

L'établissement genevois indique viser la réalisation de nouvelles synergies entre ses différents domaines d'activités et le renforcement de sa présence en Asie, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis.

Crédits: Keystone

Le groupe bancaire privé Reyl a accusé l'an dernier une érosion de plus d'un quart de son bénéfice net, à 18,0 mio CHF. Le produit d'exploitation s'est contracté de 8% à 107,0 mio CHF. Les avoirs sous gestion en revanche se sont étoffés de 18% à 10,66 mrd CHF, détaille mardi le rapport d'activités.

La banque se félicite nonobstant d'avoir réalisé le "deuxième meilleur exercice" de l'histoire du groupe et explique le recul de la rentabilité par des charges exceptionnelles liées à une affaire judiciaire en France, une migration informatique, ainsi que par un produit réduit des commissions de performances pour la gestion des fonds de placements institutionnels.

Les fonds propres ont été nettement augmentés à 75,5 mio CHF, contre 67,6 mio CHF un an auparavant. Au bilan, le groupe Reyl affichait fin décembre 567,4 mio CHF, contre 401,9 mio CHF.

L'établissement genevois ne délivre pas d'objectifs chiffrés pour l'année en cours, mais indique viser la réalisation de nouvelles synergies entre ses différents domaines d'activités et le renforcement de sa présence en Asie, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."