Bilan

Le président d'UBS ne souhaite pas de fusion

Axel Weber estime que la banque est "bien plus robuste qu'avant la crise financière", mais qu'une opération de fusion serait prématurée.

L'administrateur en chef privilégie une croissance organique.

Crédits: afp

UBS ne prévoit pour l'heure aucun rapprochement avec d'autres établissements bancaires, assure jeudi son président Axel Weber, dans les colonnes de diverses publications du groupe Tamedia, éditeur de Bilan

"UBS est aujourd'hui bien plus robuste qu'avant la crise financière, mais une fusion avec une autre banque - quelle qu'elle soit - serait prématurée", souligne l'administrateur en chef. "Avant d'envisager de concourir, il faut d'abord savoir courir", poursuit M. Weber, privilégiant une croissance organique.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."