Bilan

Le contexte reste favorable pour investir dans l’or

Malgré les prises actuelles de bénéfice, l’intérêt d’une exposition longue au métal jaune dans un portefeuille multi-actifs reste fort.

Matières premières Au sein d’un portefeuille, l’or a pour rôle d’offrir une protection contre l’inflation et la volatilité des marchés actions tout en étant un outil de diversification. Cette année, le métal jaune a grimpé à son plus haut niveau en six ans sous l’effet combiné de plusieurs facteurs, notamment les anticipations de baisse des taux d’intérêt aux Etats-Unis, l’affaiblissement du dollar et la montée des risques géopolitiques. En outre, les incertitudes entourant la fin du cycle économique et les rendements négatifs généralisés ont poussé les investisseurs à rechercher des valeurs refuge alternatives.

L’or évolue surtout en fonction de la demande financière dont les principaux moteurs sont les inquiétudes sur les marchés. C’est la raison pour laquelle l’or représente une couverture efficace contre la volatilité. Aujourd’hui, les obligations gouvernementales ne protègent plus les portefeuilles de manière adéquate en raison du niveau de leurs rendements et il devient nécessaire de détenir de l’or dans un portefeuille multi-actifs. La demande financière supplémentaire induite par le manque d’actifs refuge devrait limiter le risque de baisse et, compte tenu de la longueur déjà exceptionnelle du cycle, les craintes d’une récession pourraient resurgir.

La volatilité annualisée de l’or est comparable à celle des actions. Une exposition à l’or augmente donc généralement le risque global du portefeuille; c’est pourquoi cette allocation doit être gérée de manière tactique. En effet, il y a eu des périodes où l’or n’a pas protégé les portefeuilles contre la chute des actions. Ce fut notamment le cas lors de la crise financière d’octobre 2008 où l’or comme les actions américaines ont dévissé d’environ 20%.

Sans conteste, l’or représente la protection ultime contre l’instabilité financière et la perte de confiance envers les institutions financières et monétaires. Depuis la crise financière, les politiques monétaires accommodantes ont renfloué le système financier, mais avec deux conséquences négatives. Premièrement, elles ont aggravé les inégalités sociales en profitant avant tout à ceux qui peuvent investir et tirer avantage du coût moins élevé de l’argent et de la hausse des prix des actifs financiers. A son tour, cette disparité a favorisé les discours populistes, sapant la stabilité politique. En second lieu, la dépendance de l’économie à une politique monétaire non conventionnelle menace de miner la confiance dans le système financier lui-même. Si, dans sa prochaine phase, la politique monétaire
ne parvenait pas à améliorer durablement les économies,les investisseurs pourraient se détourner des liquidités et opter pour l’or.

Les faibles rendements des obligations gouvernementales, l’incertitude liée au commerce et l’affaiblissement de l’USD perdureront dans les mois à venir – un contexte favorable à l’or. Bien que nous puissions assister à des prises de bénéfice aux niveaux actuels, l’intérêt d’une exposition longue à l’or dans un portefeuille multi-actifs reste fort. 

*Stéphane Monier CIO Private Bank, Lombard Odier

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."