Bilan

La zone euro confiante dans la solidité du secteur bancaire

Les dirigeants européens ont clamé leur confiance dans la solidité du secteur bancaire des 19 pays de la zone euro, alors que les bourses décrochaient.

M. Moscovici s'est voulu rassurant sur l'économie européenne en général, "sur la voie de la reprise, une reprise solide", tout en concédant qu'il aurait aimé la voir plus forte.

Crédits: AFP

Les dirigeants européens ont clamé jeudi leur confiance dans la solidité du secteur bancaire des 19 pays de la zone euro, alors que les bourses décrochaient sévèrement, de plus en plus inquiètes sur la santé de l'économie mondiale.

"Je pense que dans la zone euro nous sommes structurellement dans une bien meilleure situation qu'il y a quelques années, et cela vaut aussi pour les banques", a déclaré le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, avant une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles.

Et le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, de renchérir: "Dans l'ensemble, on voit que le système bancaire européen est beaucoup plus solide que par le passé, on doit lui faire confiance".

M. Moscovici s'est voulu rassurant sur l'économie européenne en général, "sur la voie de la reprise, une reprise solide", tout en concédant qu'il aurait aimé la voir plus forte.

Interrogé sur la santé de certaines banques, en particulier de la Deutsche Bank, géant allemand qui inquiète, M. Dijsselbloem, également ministre néerlandais des Finances, a répondu qu'il n'avait "pas d'opinion sur une banque en particulier".

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a également éludé une question sur la Deutsche Bank. Mardi, il avait dit ne pas être inquiet de la situation de la banque.

Concernant les turbulences boursières en général, il a constaté que les actions montaient et descendaient et estimé qu'il y avait "un peu d'exagération de la part du marché".

Tous trois, les deux ministres des Finances et le commissaire français, ont souligné que l'Union bancaire se mettait en place, permettant de renforcer les banques en zone euro.

Le projet d'union bancaire a germé il y a quatre ans, pendant la crise de la zone euro, afin d'éviter que le secteur public se charge de renflouer les banques en difficulté et qu'une crise bancaire ne se transforme en crise de la dette.

L'Union bancaire repose sur trois piliers:

D'abord le Mécanisme de surveillance unique (MSU), qui confie la supervision des banques de la zone euro à la Banque centrale européenne (BCE) depuis le 4 novembre 2014.

Ensuite le Mécanisme de résolution unique (MRU), qui s'applique depuis le 1er janvier 2016, avec pour objectif de constituer un fonds de soutien aux banques en faillite.

Enfin la garantie des dépôts, qui vise à éviter les paniques bancaires en rassurant les déposants sur la sécurité de leurs placements, et qui est en train d'être --vivement-- débattue.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."