Bilan

La tendance haussière du Nasdaq 100 n’est pas finie

Après deux chutes de plus de 10% en trois mois, l’indice des valeurs technologiques entre dans une zone de vérité mais devrait résister.

Technologiques Véritable moteur des marchés boursiers en 2017, les valeurs technologiques sont passées par tous les états depuis janvier. L’indice du Nasdaq 100 a su résister à la chute de février, atteignant même un record en mars; puis la machine s’est de nouveau grippée. Les craintes de guerre commerciale et les préoccupations en matière de protection de données à la suite du scandale Facebook ont ébranlé la confiance dans le secteur. Après deux chutes de plus de 10% en trois mois, il y a de quoi s’interroger. 

Si la vitesse des corrections indique un marché chargé en émotions, d’un point de vue technique, la tendance haussière reste bien en place. Malgré une sous-performance notable par rapport à l’indice plus vaste du SP 500 à la mi-mars, cela n’a pas duré plus de trois semaines. La courbe du ratio entre le Nasdaq 100 et du SP 500 (courbe ci-contre en bleu) continue de grimper, indiquant une nette surperformance du premier.

L’indice technologique a stoppé sa chute tout près de sa moyenne mobile de 200 jours et a depuis entamé un rebond, repassant au-dessus des moyennes mobiles de 100 jours et de 50 jours. La courbe des prix reste aussi bien au-dessus du nuage Ichimoku, lui-même orienté à la hausse. Les indicateurs de Momentum affichent une perte de vitesse de la tendance haussière mais ne montrent pas pour autant un signal de vente. La courbe du MACD (en noir) a pas mal baissé, mais reste au-dessus de zéro, indiquant un marché haussier. Celle-ci est sur le point de repartir à la hausse.

Le RSI s’est arrêté sur sa ligne médiane, tandis que le Stochastique lissé envoie même un signal d’achat tout proche de sa zone de survente. En pleine période de publication des résultats trimestriels, l’indice des valeurs technologiques entre dans une zone de vérité. Une incapacité à chercher un nouveau sommet ou un retour vers les bas de février et avril, autour de 6300, mettrait un sérieux doute quant à la viabilité de la tendance haussière.

Dans ce cas de figure, on entrera potentiellement dans une nouvelle phase de marché de mouvement latéral ou baissier prolongé. Néanmoins, un retour vers le haut de mars et une continuation de la tendance haussière restent le scénario le plus probable.

Andreas Ruhlmann
Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Lui écrire

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Du même auteur:

Nette tendance à la hausse sur le marché indien
2016, une année en or pour le métal jaune

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."