Bilan

La Suva pointe l'interdiction de recourir à des détectives privés

La Suva dénonce l'interdiction du recours à des détectives privés, qui l'a selon elle empêchée d'économiser 5,5 millions de francs en prestations indues l'an dernier.

Le Conseil national doit se prononcer lundi sur un projet de loi autorisant les assurances à engager des détectives privés.

Crédits: keystone

La Suva dénonce mercredi l'interdiction du recours à des détectives privés, qui l'a selon elle empêchée d'économiser 5,5 mio CHF en prestations indues l'an dernier. Les autres moyens de vérification employés par l'assurance accidents lui ont toutefois permis d'épargner 12,5 mio CHF, selon un compte-rendu publié mercredi.

La communication constitue un appel à peine voilé au Conseil national, qui doit se prononcer lundi prochain sur un projet de loi autorisant les assurances à engager des détectives privés.

L'établissement a passé au crible les cas de 1271 bénéficiaires de prestation, soit 322 cas de plus qu'en 2016. Sur les 918 dossiers bouclés avant la fin de l'année, des suspensions de versements ou des demande de restitutions ont été prononcées dans 251 cas.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."