Bilan

La Suisse restitue 19,4 millions de dollars au Brésil

La Suisse restitue 19,4 millions de dollars au Brésil, qui avaient été saisis par les autorités judiciaires dans le cadre d'une enquête pour blanchiment d'argent menée contre des Brésiliens.

L'opération Anaconda a eu des ramifications aux Bahamas, en Suisse et en Uruguay où la bande possédait des biens immobiliers et de l'argent sur des comptes bancaires.

Crédits: AFP

La Suisse restitue 19,4 millions de dollars au Brésil, qui avaient été saisis par les autorités judiciaires dans le cadre d'une enquête pour blanchiment d'argent menée contre des Brésiliens, selon un communiqué du Ministère public de la Confédération publié mercredi.

L'enquête pénale avait été ouverte en 2003 contre des ressortissants brésiliens, qui avaient différents comptes bancaires en Suisse.

L'enquête a abouti à la confiscation en 2008 de 19,4 millions de dollars.

La même année, les autorités brésiliennes, qui avaient elles aussi ouvert une procédure pour la même affaire (opération Anaconda), ont demandé à la Suisse la restitution des avoirs confisqués.

La Suisse a décidé de restituer tous les avoirs saisis, alors que généralement ils sont partagés de manière égale entre la Suisse et l'Etat étranger.

Cependant, lorsque cela se justifie, la Suisse peut restituer l'entier des avoirs saisis.

En l'occurrence, "une restitution intégrale paraissait appropriée du fait que les fonds provenaient essentiellement de la corruption au préjudice de l'Etat brésilien et qu'ils ont pu être confisqués grâce au soutien de celui-ci", indique le Ministère public suisse.

Un accord en ce sens, permettant une telle restitution, a été conclu avec le Brésil, qui s'est engagé à la réciprocité.

En 2003, Interpol, le FBI, le Département d'Etat, la Banque centrale et le Trésor américains ont lancé une enquête sur les ramifications à l'étranger d'un groupe de juges et de policiers brésiliens soupçonnés de faire partie d'un réseau de vente de décisions d'acquittement.

Ce groupe disposait d'un patrimoine d'au moins 70 millions de dollars, montant estimé par la police après une saisie menée dans le cadre de "l'opération Anaconda", un coup de balai sans précédent dans la justice du pays.

L'opération Anaconda a eu des ramifications aux Bahamas, en Suisse et en Uruguay où la bande possédait des biens immobiliers et de l'argent sur des comptes bancaires.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."