Bilan

La Suisse reste le pays le plus exposé à la faiblesse de l'euro

L'agence de notation Moody's rappelle lundi soir que la Suisse représente le pays le plus exposé aux conséquences de l'accès de faiblesse de l'euro.

"Les variations monétaires constituent un handicap pour les capacités d'endettement des sociétés en compétition avec des producteurs en zone euro et, dans le cas de la Suisse, pour les banques", explique Marid Diron, co-auteure de l'étude et citée dans le communiqué.

Crédits: AFP

L'agence de notation Moody's rappelle lundi soir que la Suisse représente le pays le plus exposé aux conséquences de l'accès de faiblesse de l'euro, confirmant une note publié le 11 juin sous l'appellation "Impact of weaker euro on the rest of Europe: Limited credit impact on UK, Switzerland and CEE".

Le cabinet avait alors raboté d'un point de pourcentage son estimation de croissance du PIB helvétique pour l'année en corus.

"Les variations monétaires constituent un handicap pour les capacités d'endettement des sociétés en compétition avec des producteurs en zone euro et, dans le cas de la Suisse, pour les banques", explique Marid Diron, co-auteure de l'étude et citée dans le communiqué.

D'autres fondamentaux, tels que la rentabilité ou une production localisée en zone euro permettent toutefois de restreindre ces effets négatifs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."