Bilan

La Suisse est l’un des ultimes bastions de la note AAA

Seuls huit pays en Europe conservent encore la note maximale AAA auprès des trois agences de notation majeures. Et quatre seulement, dont la Suisse, sont vus comme stables par ces gendarmes de la dette publique.
Les pays d'Europe qui conservent le triple A: France, Royaume-Uni et Autriche ont perdu le triple A en 2012 et 2013. Huit pays ont toujours le AAA: quatre avec perspective négative (Allemagne, Finlande, Luxembourg, Pays-Bas) et quatre avec perspective stable (Suisse, Danemark, Norvège, Suède).

France, Royaume-Uni, Autriche: les uns après les autres, les pays qui arboraient encore leur AAA début 2010 ont vu leur note chuter. L'une ou l'autre des agences voire les trois ont fait tomber ces nations de leur piédestal.

A la mi-novembre 2013, il ne reste plus que huit pays en Europe à pouvoir toujours afficher le AAA: Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg, Finlande, Norvège, Suède, Danemark et Suisse. Et seuls les quatre derniers voient leur note assortie de la perspective «stable» (les quatre premiers sont en perspective «négative»).

Stabilité suisse, regain de forme scandinave

Avec les bons élèves scandinaves, la Suisse est donc l'un des ultimes bastions. Et la solidité helvétique se distingue même parmi ce peloton de tête: Danemark et Suède avaient perdu leur AAA dans les années 1990 avant de le retrouver au début des années 2000.

Le reste du monde n'est guère mieux loti: seuls trois pays peuvent encore s'enorgueillir de présenter le triple A des trois agences: l'Australie, le Canada et Singapour. Comme les pays scandinaves, les deux premiers avaient d'ailleurs perdu la précieuse note à la fin du XXe siècle avant de la regagner récemment.

1/15 Les dégradations de notes des dettes de pays développés se succèdent ces dernières années.
Image: Siggi Bucher/Reuters

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."