Bilan

La Suisse a le moins de propriétaires en Europe

C'est en Suisse que le taux de propriétaires de leur logement est le plus bas d'Europe: coût de l'immobilier et faible part du logement aidé caractérisent le marché helvétique par rapport à celui de ses voisins européens.
  • 31. C'est en Suisse que le taux de propriétaires est le plus bas d'Europe: 43,8% des Suisses sont propriétaires d'un logement. Et la quasi-totalité d'entre eux a un emprunt ou une hypothèque en cours (39,4% sur les 43,8%). En conséquence: la proportion de locataires est très élevée (56,2% de la population). Parmi ces derniers, la plupart (51,4%) paie un loyer au prix du marché. Les prix modérés ou gratuits se limitent à 4,7% des ménages. Crédits: Keystone
  • 30. En Allemagne, 53,4% des ménages sont propriétaires d'un logement, dont plus de la moitié (28,1%) a un emprunt ou une hypothèque en cours. Parmi les 46,6% de locataires, 39,9% paient le prix du marché pour leur loyer et 6,7% bénéficient d'un loyer à prix réduit ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 29. Troisième larron de la Mitteleuropa germanophone, l'Autriche présente un taux de propriétaires de 57,5% de la population, dont 25,7% qui doivent encore rembourser un crédit ou ont une hypothèque en cours. Parmi les 42,5% de locataires, 26,2% s'acquittent d'un loyer au prix du marché et 16,3% d'un loyer modéré ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 28. En France, c'est la part de locataires bénéficiant d'un loyer modéré qui tranche: 17,8% de la population, soit presque autant que ceux qui s'acquittent d'un loyer au prix du marché (19,1%). Pour les propriétaires, ils sont 63,1% dans le pays, dont près de la moitié (29,4%) a un prêt ou une hypothèque à la banque. Crédits: Keystone
  • 27. Aux Pays-Bas, 67,1% de propriétaires, dont la très grande majorité (59,6%) est liée par un emprunt ou une hypothèque en cours. Quant aux 32,9% de locataires, 32,4% paient un prix normal et seulement 0,5% bénéficient d'un loyer modéré ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 26. Le Danemark compte 67,1% de propriétaires, dont une importante majorité (52,7%) liée par une hypothèque ou un emprunt en cours auprès d'une banque. Parmi les 32,9% de locataires, la quasi-totalité (32,8%) s'acquitte d'un prix normal pour le marché. Crédits: Keystone
  • 25. Au Royaume-Uni, 67,9% des ménages sont propriétaires, dont plus de la moitié (41,9%) liée à une banque par un emprunt à rembourser à la banque ou une hypothèque. Parmi les 32,1% de locataires, 18,8% bénéficient d'un loyer à prix modéré ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 24. Le Luxembourg affiche un taux de propriétaires de 68,2%, juste sous la moyenne européenne. Parmi eux, 40% ont un emprunt ou une hypothèque en cours. Les 31,8% de locataires luxembourgeois s'acquittent majoritairement (27%) d'un loyer au prix du marché. Crédits: Keystone
  • 23. En Suède, 69,7% des ménages sont propriétaires. Parmi eux, 65,9% ont un emprunt ou une hypothèque à payer. Parmi les 30,3% de locataires, 30% paient leur loyer au prix du marché et seulement 0,3% ont un loyer à prix modéré ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 22. En Irlande, 70,2% des ménages sont propriétaires de leur logement, dont la moitié (34,6%) est liée à une banque par un emprunt ou une hypothèque à payer. 29,8% des Irlandais sont donc locataires, dont précisément la moitié (14,9%) paie un loyer au prix du marché et l'autre moitié bénéficie d'un loyer à prix modéré ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 21. La Belgique compte 71,6% de propriétaires, dont plus de la moitié (41,9%) a une hypothèque ou un emprunt en cours. Sur les 28,2% de locataires, 18,9% paient le prix du marché. Crédits: Keystone
  • 20. L'Italie compte 72,9% de propriétaires, avec un taux assez réduit (15,6%) de ménages liés à une banque par un emprunt ou une hypothèque. Les 27,1% de locataires se répartissent assez équitablement entre ceux qui paient un prix du marché (13,3%) et ceux qui ont un loyer réduit ou gratuit (13,8%). Crédits: Keystone
  • 19. Les Chypriotes sont 73,8% à être propriétaires de leur logement. Le taux de ménages lié à une banque par un emprunt ou une hypothèque est de 15,3%. Et parmi les 26,2% de locataires, 10,2% s'acquittent d'un loyer normal et 15,9% d'un loyer à prix réduit ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 18. En Finlande, 74,1% des ménages sont propriétaires de leur logement, dont plus de la moitié (41,9%) est liée par un crédit à rembourser ou une hypothèque. Parmi les 25,9% de Finlandais locataires, une majorité d'entre eux (15,7%) paie un loyer modéré ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 17. Trois Portugais sur quatre (75%) sont propriétaires de leur logement, dont un peu moins de la moitié (34%) liée par une hypothèque ou un emprunt. Parmi le quart de Portugais locataires, à peine plus de la moitié bénéficie d'un loyer modéré ou réduit (12,8%). Crédits: Keystone
  • 16. En Grèce, plus des trois quarts des ménages (75,9%) sont propriétaires. Et seulement 15,7% sont liés par une hypothèque ou un emprunt. Pour les 24,1% de locataires, le prix du marché est la règle pour 17,2%, 6,9% payant un tarif réduit. Crédits: Keystone
  • 15. La Slovénie compte 77,5% de propriétaires, dont seulement 7,7% ont un emprunt ou une hypothèque. Parmi les 22,5% de locataires, les trois quarts (17%) bénéficient d'un loyer modéré ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 14. En Islande, 77,9% des habitants possèdent une maison ou un appartement, dont 62,7% avec un crédit ou une hypothèque en cours. Sur les 22,1% de locataires, la moitié (11%) paie un loyer normal et l'autre moitié (11,1%) un loyer modéré. Crédits: Keystone
  • 13. En République tchèque, 80,1% des habitants sont propriétaires, dont seulement 18,1% liés par une hypothèque ou un emprunt en cours. Sur les 19,9% de locataires, 13% s'acquittent d'un loyer au prix du marché et 6,9% d'un loyer à prix réduit ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 12. A Malte, 80,8% de la population est propriétaire, dont 17,7% liée par un emprunt ou une hypothèque. Le logement aidé est la norme en location: sur les 19,2% de Maltais locataires, seuls 1,8% paient un loyer normal et 17,4% un loyer modéré. Crédits: Keystone
  • 11. La Pologne compte 82,1% de propriétaires, dont 8,4% liés à une banque par une hypothèque ou un prêt en cours. Sur les 17,9% de locataires, seuls 3,5% louent au prix du marché tandis que 14,5% bénéficient d'un loyer réduit ou n'en paient pas. Crédits: Keystone
  • 10. En Lettonie, le nombre de propriétaires atteint 82,5%, dont seulement 8,3% liés par un emprunt ou une hypothèque. Et 9,6% de la population profite d'un loyer modéré ou gratuit, pour 17,5% de locataires. Crédits: Keystone
  • 9. L'Espagne compte 82,7% de propriétaires, dont 32,9% liés par une hypothèque ou un emprunt en cours. Sur les 17,3% de locataires, 9% paient le prix du marché, tandis que 8,2% bénéficient d'un loyer à prix réduit ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 8. L'Estonie compte 83,5% de propriétaires, dont 16,7% liés par une hypothèque ou un emprunt en cours. La plupart des locataires (14% sur 16,5%) bénéficie d'un loyer modéré. Crédits: Keystone
  • 7. En Norvège, le taux de ménages propriétaires culmine à 84%, mais avec un fort taux de personnes liées par un emprunt ou une hypothèque (63%). Un tiers des locataires (5,5% sur 16%) paie un loyer modéré ou gratuit. Crédits: Keystone
  • 6. En Bulgarie, 87,2% des ménages sont propriétaires de leur logement, avec un taux de personnes liées par emprunt ou hypothèque très bas (1,5%). Le logement aidé est aussi la norme: 11,1% des ménages (pour 12,8% de locataires) en bénéficient. Crédits: Keystone
  • 5. La Hongrie affiche un taux de propriétaires important: 89,8%. Parmi eux, 23,1% ont une hypothèque ou un emprunt en cours. Et sur les 10,2% de locataires, seuls 2,9% paient le prix du marché. Crédits: Keystone
  • 4. Plus de 9 Slovaques sur 10 (90,2% de la population) sont propriétaires. Comme dans la plupart des pays d'Europe centrale et orientale, la part de ménages concernée par un crédit ou un emprunt est réduite (8,2%). Quant aux 9,8% de locataires, 8% paient leur loyer au prix du marché, 1,7% bénéficiant d'un loyer à prix modéré. Crédits: Keystone
  • 3. Sur la troisième marche de ce classement européen, la Croatie affiche un taux de 92,1%, dont la quasi-totalité (89,5%) sont libres de tout emprunt ou hypothèque. Côté locataires (7,9% des ménages), le loyer modéré est la règle: 6,4% en bénéficient. Crédits: Keystone
  • 2. En Lituanie, 92,3% des ménages sont propriétaires. Et là aussi, le taux de familles concernées par un emprunt ou une hypothèque est assez réduit (6,7%). Loyers modérés au menu pour les locataires: 6,5% des 7,7% de locataires en bénéficient. Crédits: Keystone
  • 1. Et la palme du pays européen comptant la plus forte proportion de propriétaires revient à la Roumanie: 96,6% des ménages sont propriétaires immobiliers. Et autre record: seulement 0,6% d'entre eux sont liés à une banque par une hypothèque ou un emprunt en cours. Quant à l'infime minorité de locataires (3,4%), 2,4% paient un loyer à prix modéré ou gratuit, et 1% seulement s'acquitte d'un loyer au prix du marché. Crédits: Keystone

Pression immobilière, coût des terrains, demande forte avec une immigration importante: la situation de l'immobilier en Suisse est sous tension. Les prix des biens et la durée des prêts n'incitent pas les ménages à se lancer dans une acquisition. C'est ainsi que la Suisse se retrouve en dernière position d'un classement européen de 31 pays établi par le magazine français Challenges pour le nombre de propriétaires.

Ainsi, pour la Société Fiduciaire Moor, «si nous n'avons pas plus de propriétaires en Suisse c'est parce qu'il y a un chemin sinueux à parcourir avant de le devenir. Quelques explications permettent de comprendre pourquoi».

Des explications structurelles...

Et de citer le peu de subventions à fonds perdus et d’avantages fiscaux, l’offre foncière faible et le peu de terrains constructibles, la difficulté à réunir les fonds propres qui représentent environ cinq à six revenus annuels, la prévoyance obligatoire qui décourage l’épargne, les locatifs de bonne qualité, l’interdiction de la PPE entre 1912 et 1965, et le petit nombre d'anciens logements mis ou remis sur le marché, l'offre actuelle étant très limitée.

... et des éléments culturels

Pourtant, l'explication pourrait être plus complexe et pas uniquement liée à la loi de l'offre et de la demande. En effet, comment expliquer que le Luxembourg, dont de nombreuses caractéristiques (superficie du pays, économie comparable, forte pression à la demande,...) se situe dans la moyenne européenne, tandis que l'Allemagne (voire l'Autriche à un degré moindre), où la pression est bien moindre avec de nombreux terrains constructibles libres, se rapproche de la situation suisse? Des éléments culturels, avec une moindre sédentarité professionnelle comme personnelle pour les habitants de la Mitteleuropa germanophone pourraient venir s'ajouter aux critères objectifs énoncés avant.

A l'autre extrémité du classement, les six pays du continent qui connaissent le plus fort taux de propriétaires (tous à plus de 90%) sont tous issus de l'ancien bloc de l'Est. Championne des propriétaires: la Roumanie avec 96,6% des habitants qui sont propriétaires d'un appartement ou d'une maison. Certes, les prix sont loin d'être comparables entre la Roumanie et la Suisse.

Les propriétaires sont au Sud et à l'Est

Mais les revenus aussi se situent aux antipodes. La forte proportion de propriétaires dans l'ensemble de l'ancien bloc de l'Est a aussi été encouragée par les politiques des anciens régimes communistes. Même si la propriété privée était à l'opposée des valeurs marxistes, les mesures en faveur du logement entre 1950 et 1990 et les transitions démocratiques au début des années 1990 ont favorisé l'accession à la propriété.

De manière générale, les pays latins et de l'Europe du Sud sont ceux où le taux de propriétaires est le plus élevé, tandis que les pays germaniques, scandinaves et d'Europe occidentale (France, Benelux, îles britanniques) sont plus partagés entre propriétaires et locataires, avec quelques exceptions (la Norvège connaît 84% de propriétaires, mais l'Italie «seulement» 72,9%).

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."