Bilan

La SGKB enregistre une chute de son bénéfice

La Banque cantonale de Saint-Gall (SGKB) a subi une érosion de son bénéfice net de 12,6% sur un an au premier semestre 2016, à 74 millions de francs.

La principale source de revenus, à savoir les opérations d'intérêts, ont généré un produit net en hausse de 5,7% à 151,8 millions de francs.

Crédits: Keystone

La Banque cantonale de Saint-Gall (SGKB) a vu son bénéfice net s'éroder de 12,6% sur un an au premier semestre 2016, à 74 mio CHF. L'établissement a pâti d'une base de comparaison élevée, en raison de la vente de la participation dans Swisscanto l'année dernière. Pour l'ensemble de l'exercice, il table néanmoins sur un résultat légèrement meilleur à celui dégagé en 2015.

Le résultat opérationnel s'est étoffé de 7,1% à 90 mio CHF, indique mercredi la SGKB. Le produit d'exploitation s'est inscrit à 219,4 mio CHF, en baisse de 2,3%. La banque explique avoir souffert de l'environnement des taux et des turbulences sur les marchés financiers.

La SGKB dépasse largement les attentes du consensus AWP en termes de bénéfice net. Le produit d'exploitation se situe dans la fourchette haute des prévisions.

La principale source de revenus, à savoir les opérations d'intérêts, ont généré un produit net en hausse de 5,7% à 151,8 mio CHF. Les autres activités accusent un repli. Les recettes tirées des opérations de commissions et de prestations de services ont plongé de 10,5% à 50,7 mio CHF. Dans cette activité, aussi bien les volumes que le nombre de transactions ont subi un rabotage, déplore la SGKB.

Charges réduites

Le produit des opérations de négoce a été amputé de plus d'un tiers à 13 mio CHF. La levée du taux plancher EUR/CHF avait engendré l'année dernière une flambée de l'activité clientèle. Cette dernière s'est révélée moindre lors du premier semestre 2016. Un recul plus léger (-6,2%) est enregistré pour les autres résultats ordinaires, qui se fixent à 3,8 mio CHF.

Les charges ont légèrement rétréci (-0,9%) pour atteindre 126 mio CHF. L'absence de dépenses liées au programme américain de régularisation fiscale a permis aux frais généraux de se délester de 4,7% sur un an à 47,9 mio CHF. Les frais de personnel ont augmenté de 1,5% à 78,1 mio CHF. A fin juin, la banque cantonale comptait 1055 équivalents plein temps, contre 1065 six mois auparavant.

Le ratio coûts/revenus a été péjoré de 0,7 point de pourcentage, à 60,1%.

Au bilan, les créances hypothécaires ont grappillé 1,5% sur six mois à 22,15 mrd CHF, alors que les dépôts clientèle enregistrent une baisse de 0,7% à 19,75 mrd CHF. La somme du bilan s'est fixé à 31,61 mrd (+1,4%).

Les fonds propres ont connu un modeste repli à 2,07 mrd CHF alors que le ratio de fonds propres durs est demeuré inchangé à 13,9%.

A la fin du semestre, les avoirs sous gestion s'élevaient à 36,56 mrd, ce qui représente une augmentation de 1,1% entre janvier et juin.

La direction confirme son objectif 2016 d'améliorer légèrement son résultat.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."