Bilan

La reprise se confirme au Tessin dans le secteur bancaire

Les signaux de reprise du secteur bancaire tessinois se sont confirmés entre avril et juin.

Dans l'ensemble, les banquiers tessinois prévoient pour les trois prochains mois une augmentation de la demande.

Crédits: Keystone

Les signaux de reprise du secteur bancaire tessinois se sont confirmés au 2e trimestre. La demande intérieure est en hausse et celle de la clientèle étrangère a retrouvé une certaine stabilité. Par ailleurs, le volume des capitaux sous gestion augmente, de même que les revenus, indique le bureau cantonal de la statistique mercredi dans son enquête conjoncturelle.

Les données enregistrées entre avril et juin confirment les signaux de reprise observés en début d'année, après le trou d'air de fin 2016, relèvent les économistes tessinois. La marche des affaires s'est une nouvelle fois améliorée grâce à l'augmentation de la demande en prestations de services bancaires.

Plus d'un opérateur sur deux (54%) signale une hausse de la masse sous gestion, et seulement 7% un repli. Près de 90% rapporte une croissance du volume de crédits octroyés et 12% une hausse du volume de transactions sur titres (stable pour les 88% restants). Parallèlement, les charges d'exploitation ont augmenté, ainsi que l'emploi, dont le niveau est jugé légèrement insuffisant.

Dans l'ensemble, les banquiers tessinois prévoient pour les trois prochains mois une augmentation de la demande - tant de la part de la clientèle indigène qu'étrangère - de l'emploi, des revenus et des dépenses, et à six mois une nouvelle amélioration de la marche des affaires.

"Au niveau structurel, il convient de signaler au passage que le processus de fusion et acquisition d'instituts bancaires a connu une accélération", souligne Franco Citterio, directeur de l'Association bancaire tessinoise (ABT), cité dans le document, rappelant qu'au cours des derniers mois, plusieurs transactions de ce type ont été annoncées au sud du Gothard.

"Si d'une part, les petites succursales ont tendance à disparaître, de l'autre il y a des instituts intéressés à reprendre le personnel et les actifs pour augmenter leurs volumes et optimiser le rapport coûts/revenus", ajoute le patron de la faîtière.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."