Bilan

La présidente de la BCBE critique l'appât du gain

Présidente de la Banque cantonale bernoise, Antoinette Hunziker-Ebneter doute que toutes les banques aient su tirer une leçon de la dernière crise financière.

En matière d'égalité entre les sexes, Mme Hunziker-Ebneter a reconnu qu'il y avait encore du travail dans son propre établissement.

Crédits: keystone

Présidente de la Banque cantonale bernoise (BCBE), Antoinette Hunziker-Ebneter doute que toutes les banques aient su tirer une leçon de la dernière crise financière. "La morale est absente ou sabotée lorsque les incitations financières sont élevées", a-t-elle dit dans une interview publiée lundi dans plusieurs journaux alémaniques.

Mme Hunziker-Ebneter a notamment reconnu avoir été interloquée à la lecture d'un récent rapport de Credit Suisse, qui stipulait que la limite supérieure des primes à long terme devait être augmentée de 325 à 425% du salaire de base.

"A la BCBE, la différence entre le salaire le plus bas et le plus élevé ne peut être supérieure au rapport 1:20. Il est même actuellement de 1:14", a-t-elle affirmé dans les colonnes du Bund, de la Berner Zeitung et du Tages-Anzeiger.

"Chez nous, les bonus restent petits et liés à des objectifs à long terme. Si vous êtes motivés par l'argent, vous ne viendrez pas chez nous", a assuré l'ancienne directrice de la Bourse suisse. Elle a reconnu que son propre salaire avait été diminué d'un tiers, histoire de montrer que la modestie devait désormais être de mise dans les hautes sphères des banques helvétiques.

Mme Hunziker-Ebneter s'est aussi exprimée sur l'ancien directeur de Raiffeisen, Pierin Vincenz, placé en détention préventive début mars pour des soupçons de gestion déloyale. Elle s'est dit choquée "qu'un homme avec autant de succès, toujours proche du peuple, ait pu s'enrichir personnellement en trompant la confiance des membres de la coopérative."

La présidente de la BCBE a également critiqué le fait que de nombreux conseils d'administration soient occupés par "des hommes âgés entre 60 et 70 ans, se connaissant depuis très longtemps et ne désirant pas s'importuner."

En matière d'égalité entre les sexes, Mme Hunziker-Ebneter a reconnu qu'il y avait encore du travail dans son propre établissement. S'il y a deux femmes (sur huit) au conseil d'administration de la BCBE, la gent féminine reste sous-représentée au niveau de la direction.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."