Bilan

La notion de banquier privé n'est plus dans l'air du temps

Nicolas Gonet, associé du gestionnaire de fortune Gonet et Cie, constate une tendance claire à la diminution du nombre banquiers privés.

"La notion de banquier indéfiniment responsable ne me semble plus dans l'air du temps, le monde a changé", a indiqué M. Gonet.

Crédits: Keystone

Nicolas Gonet, associé du gestionnaire de fortune Gonet et Cie, constate une tendance claire à la diminution du nombre banquiers privés. Le groupe genevois a lui-même décidé de quitter ce club de plus en plus restreint pour se transformer en société anonyme, d'ici la fin du premier semestre 2016. La maison familiale, fondée en 1845 et forte de 120 employés, a enregistré des afflux d'argent en 2015, année marquée notamment par le versement d'une amende de plus de 11 mio USD aux autorités américaines.

"La notion de banquier indéfiniment responsable ne me semble plus dans l'air du temps, le monde a changé", a indiqué à AWP M. Gonet, qui deviendra CEO de la nouvelle société anonyme (SA). Pour le banquier genevois, la SA présente en plus les avantages de la transparence "privilégiée dans le nouveau paradigme de notre industrie". La gouvernance de l'établissement sera également améliorée, grâce à la création d'un conseil d'administration.

Le groupe genevois a connu une année 2015 favorable, marquée par des afflux nets d'argent. "La progression relative est évidemment moindre d'année en année, ce qui s'explique aisément puisque nous sommes partis d'un point bas en 2008", affirme Nicolas Gonet. L'année prochaine, la banque publiera le détail de ses résultats pour la première fois de son histoire.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."