Bilan

La fin du taux plancher pèse sur la solvabilité des assureurs suisses

D'après l'agence de notation Moody's, l'abandon du cours plancher se traduit par un recul des réserves de bénéfices des compagnies d'assurance.

Le plus gros effet concernera les dividendes affichés de groupes basés en Suisse comme Zurich et Swiss Re, selon Moody's.

Crédits: Keystone

La décision de la BNS a des effets négatifs sur la solvabilité des assureurs suisses, a estimé Moody's dans un commentaire publié lundi soir. L'abandon du cours plancher implique un recul des réserves de bénéfices, selon l'agence de notation. Les taux négatifs ont aussi un effet négatif pour les assureurs actifs en Suisse, car les rendements sur titres à taux fixe devraient diminuer.

Le plus gros effet concernera les dividendes affichés de groupes basés en Suisse comme Zurich et Swiss Re, selon Moody's. Alors que les dividendes sont versés en francs, une grande partie des revenus sont comptabilisés en autres devises.

Les dividendes, des frais plus élevés au siège principal vont peser sur les réserves de bénéfices. Mais Moody's relève que les groupe sont internationalement bien diversifiés et ont de solides base de capital. La décision de la BNS sera donc sans grand effet sur le taux de fonds propres économique.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."