Bilan

La BNS limite les dérogations aux taux d'intérêt négatifs

La Banque nationale suisse a limité les dérogations à l'application du taux d'intérêt négatifs aux comptes de virement détenus auprès de l'institut d'émission.

Les comptes de virement de l'administration fédérale centrale et des fonds de compensation de l'AVS, de l'AI et des APG continueront par contre de bénéficier d'une dérogation.

Crédits: Keystone

La Banque nationale suisse (BNS) a limité les dérogations à l'application du taux d'intérêt négatifs aux comptes de virement détenus auprès de l'institut d'émission, a-t-il annoncé mercredi.

"L'intérêt négatif sera désormais également prélevé sur les comptes de virement des entreprises proches de la Confédération, telle Publica, caisse de pensions de la Confédération", a souligné la BNS dans un communiqué. L'intérêt négatif sera également prélevé sur le compte de la Caisse de pensions de la banque centrale helvétique.

Les titulaires de compte concernés bénéficieront cependant d'un montant exonéré d'au moins 10 mio CHF.

Les comptes de virement de l'administration fédérale centrale et des fonds de compensation de l'AVS, de l'AI et des APG continueront par contre de bénéficier d'une dérogation, mais "la BNS continuera (...) d'observer l'évolution des avoirs de ces titulaires".

Les comptes des cantons de Genève et de Zurich, ainsi que de la ville de Zurich seront par ailleurs clôturés.

Courant mars, le président de la BNS Thomas Jordan avait rappelé que l'introduction de taux d'intérêt négatifs avait été inévitable. Le patron de l'institut d'émission avait à la même occasion souligné que la BNS allait revoir sa politique en matière d'exemption des taux négatifs dans l'objectif de les limiter.

La BNS a maintenu en mars, lors de sa décision de politique monétaire, son taux directeur de référence, le Libor à trois mois, entre -1,25% et -0,25%. Le taux d'intérêt appliqué aux avoirs en comptes de virement à la BNS est également maintenu à -0,75%.

Les taux négatifs ont été introduits pour limiter l'attrait du franc et ainsi freiner l'appréciation de la monnaie helvétique par rapport aux principales monnaie, après l'abandon mi-janvier du cours plancher.

De fait, l'annonce de la BNS a eu un effet immédiat sur le franc. Ce dernier se relâchait nettement face à l'euro à 1,0325 EUR/CHF, contre 1,0289 peu avant l'annonce. Le mouvement de repli a été identique face au dollar, la paire de devises s'établissant à 0,9622 USD/CHF, contre 0,9560 avant la décision de la BNS de restreindre les dérogations.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."