Bilan

La BNS est intervenue sur le marché des devises à coups de milliards

Les avoirs à vue de la Banque nationale suisse (BNS) ont augmenté de 4,7 milliards à 548,2 milliards de francs entre le 20 et le 24 février.

A 12h55, la monnaie suisse s'échangeait à 1,06553 franc pour un euro, contre 1,0742 EUR/CHF fin janvier.

Crédits: Keystone

La Banque nationale suisse (BNS) est intervenue la semaine dernière à hauteur de plusieurs milliards sur le marché des devises afin de défendre le franc contre une appréciation trop importante. Les avoirs à vue publiés lundi par l'institut d'émission ont ainsi augmenté de 4,7 mrd à 548,2 mrd CHF entre le 20 et le 24 février. La semaine précédente, ces dépôts avaient déjà enflé de 4 mrd et depuis le début de l'année ils ont bondi de 19 mrd.

En raison des incertitudes politiques, notamment en Europe avec la craintes sur la dette grecque et les prochaines élections en France, le franc est de nouveau plébiscité comme valeur refuge par les investisseurs.

Pour Yann Quelenn, analyste marchés chez Swissquote, "il est clair que la BNS intervient" sur les marchés, car "le rythme de la croissance des dépôts a rarement été aussi élevé".

L'économie suisse surmonte relativement bien cette nouvelle appréciation du franc, les indices conjoncturels qui seront publiés cette semaine (indice PMI, PIB) s'annonçant en hausse, selon M. Quelenn.

Contactée par AWP, la BNS n'a pas souhaité commenter la progression des avoirs à vue.

A 12h55, la monnaie suisse s'échangeait à 1,06553 franc pour un euro, contre 1,0742 EUR/CHF fin janvier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."