Bilan

La BNS est encore intervenue pour stabiliser le franc

Les avoirs à vue des banques et de la Confédération auprès de la BNS ont augmenté de 4,5 milliards de francs la semaine dernière à 543,5 milliards de francs.

Le développement des avoirs à vue représente un bon indicateur quant à d'éventuelles interventions de la BNS sur le marché des devises.

Crédits: Keystone

La Banque nationale suisse (BNS) semble être à nouveau intervenue sur le marché des changes pour freiner l'appréciation du franc. Les avoirs à vue des banques et de la Confédération auprès de l'institut d'émission ont augmenté de 4,5 milliards de francs la semaine dernière à 543,5 milliards de francs.

C'est ce qui ressort de la statistique hebdomadaire publiée lundi par la BNS et qui fait penser à une intervention, estiment courtiers et économistes. La semaine précédente déjà, les avoirs à vue avaient augmenté de 4 milliards de francs.

Le développement des avoirs à vue représente un bon indicateur quant à d'éventuelles interventions de la BNS sur le marché des devises pour affaiblir la valeur du franc. L'institut d'émission achète des devises étrangères, en particulier des euros, et inscrit les montants correspondants en francs sur les comptes que possèdent les banques commerciales auprès de la banque centrale.

Lundi, 1 euro valait 1,0645 franc. La devise helvétique est tombée à 1,0633 franc pour un euro il y a deux semaines, son niveau le plus élevé par rapport à la monnaie unique depuis les turbulences qui avaient suivi le vote britannique du 23 juin en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."