Bilan

La BCZ table sur une recrudescence des entrées en Bourse

La Banque cantonale de Zurich estime qu'il y a toujours des opportunités pour des entrées en Bourse en Suisse.

Les spécialistes évoquent également plusieurs autres entreprises de renom au rang des candidats potentiels à une IPO en 2017.

Crédits: Keystone

La Banque cantonale de Zurich estime le marché propice pour les entrées en Bourse (IPO) en 2017. "Selon nous, il y a toujours des opportunités pour des IPO en Suisse", a écrit l'établissement cantonal dans sa dernière IPO-Newsletter, qui paraît tous les trimestres. Plusieurs indicateurs avancés annoncent un renforcement des moteurs de croissance helvétiques.

"Pour la nouvelle année, nous nous attendons à une recrudescence des activités IPO sur SIX Swiss Exchange", commente Andreas Neumann, responsable Equity Capital Markets auprès de la ZKB. Il cite notamment deux transactions d'envergure avec les scissions de l'unité helvétique de Credit Suisse et de Galenica Santé.

Les spécialistes évoquent également plusieurs autres entreprises de renom au rang des candidats potentiels à une IPO en 2017. Si les conditions de marché s'y prêtent, la nouvelle année "devrait être marquée par des transactions exaltantes, et en partie de portée internationale".

Sur le plan médiatique, l'élection présidentielle US a quasiment éclipsé le fait que la reprise conjoncturelle - et avec elle la hausse des rendements et des expectatives inflationnistes - s'est accélérée vers la fin de l'année, relève la ZKB, qui se dit "modérément optimiste" pour les marchés des actions.

Bilan mitigé en 2016

L'année écoulée a été marquée par divers séismes internationaux, comme le Brexit et l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, qui ont généré beaucoup d'incertitude, rappelle l'expert de la ZKB. Cela explique l'année mitigée qu'ont connue les activités d'IPO.

En Europe, 227 entreprises (-14% par rapport à 2015) ont fait leur entrée Bourse, générant un volume d'émission de 30 mrd EUR (-51%). La ZKB signale en outre qu'aux Etats-Unis, le nombre d'IPO a fondu de plus de moitié dans la même période, et le volume d'émission de plus d'un tiers, la pire année depuis 2009.

Dans une perspective historique, le nombre et le volume des IPO est étroitement lié à l'évolution boursière, souligne la banque cantonale. Malgré cela, en Suisse, l'activité IPO en 2016 a été supérieure aux autres années où le SPI a connu une meilleure fortune. Sur l'année 2016, l'indice du marché élargi a reculé de 1,4%.

Cinq nouvelles entreprises ont entamé leur cotation sur SIX Swiss Exchange, trois d'entre elles moyennant une IPO et deux par simple inscription. En 2015, il n'y avait eu que deux IPO et une spin-off. Les volumes en revanche se sont taris, avec tout juste 900 mio CHF en 2016, contre 2,5 mrd CHF l'année précédente.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."