Bilan

La BCV et la BCJ réduisent les rémunérations de leurs CEO

Les directeurs généraux (CEO) de la Banque cantonale vaudoise (BCV) et de la Banque cantonale du Jura (BCJ) ont vu leur rémunération baisser en 2014.

Pascal Kiener (ci-dessus), patron de la BCV, enregistre une chute de 18,7% pour un salaire global de 1,6 millions de francs, tandis que son homologue de la BCV Bernard Valley a perçu 0,3 millions de francs (-2,2%).

Crédits: Keystone

Les directeurs généraux (CEO) de la Banque cantonale vaudoise (BCV) et de la Banque cantonale du Jura (BCJ) ont vu leur rémunération baisser en 2014, selon les rapports annuels respectifs publiés jeudi. Pascal Kiener, patron de la BCV, enregistre une chute de 18,7% pour un salaire global de 1,6 mio CHF, tandis que son homologue de la BCV Bernard Valley a perçu 0,3 mio CHF (-2,2%). Les conseils d'administration ont généralement moins touché qu'en 2013.

La part fixe de la rémunération de M. Kiener s'élève à 0,9 mio CHF tandis que les bonus ont dépassé 0,5 mio CHF, en nette baisse par rapport à 2013. Le patron de la BCV s'est vu attribuer quelque 0,2 mio CHF au titre de la performance à long terme de la banque sur la base de la période 2012-2014.

La direction de l'établissement cantonal vaudois a perçu dans son ensemble 8,5 mio CHF, un montant en repli de 3,0%. Cette somme comprend une rémunération fixe de 4,1 mio CHF, une part variable de plus de 3,2 mio CHF et un bonus sur la performance à long terme de 1,2 mio CHF.

Le conseil d'administration de la BCV est aussi mis à la diète: le salaire global des administrateurs a cédé 7,3% à 1,8 mio CHF. Le président Olivier Steimer a perçu 0,9 mio (-7,8%).

Le salaire du CEO de la BCJ est composé d'une part fixe de 237'000 CHF et d'une part variable de 84'000 CHF, la première en légère baisse, la seconde enregistrant une hausse minime. La direction de la banque jurassienne a en revanche perçu davantage, pour un montant total de 1,4 mio CHF (+1,8%).

Un repli est constaté pour la rémunération d'ensemble du conseil d'administration qui a dû se contenter de quelque 293'000 CHF (-3,8%). Le président Paul-André Sanglard a été payé 130'000 CHF, comme lors de l'exercice précédent.

La BCV a bouclé 2014 sur un bénéfice net en hausse de 6% à 296 mio CHF. La BCJ a dégagé un bénéfice net de 20,8 mio CHF (+0,6%).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."