Bilan

La BCGE voit son bénéfice bondir de 10% au premier semestre

La BCGE a dégagé au premier semestre un bénéfice net de 47 millions de francs, en progression de 10% sur un an.

Pour 2017, la BCGE table sur une rentabilité opérationnelle supérieure à celle de l'an dernier.

Crédits: Keystone

La Banque cantonale de Genève (BCGE) a dégagé au premier semestre un bénéfice net de 47,0 mio CHF, en progression de 10% sur un an. Les six premiers mois de l'année ont été marqués par une nette amélioration des recettes, dans un contexte de stabilisation des charges. Pour l'exercice dans son ensemble, la direction table sur une performance supérieure à celle de 2016.

Le résultat opérationnel s'est inscrit à un niveau record, indique mardi la BCGE dans un communiqué. Cet indicateur s'est envolé de 23% à 65,6 mio CHF.

Tous les domaines d'activité ont généré de la croissance. Le produit net des opérations d'intérêts, principale source de revenus de la banque, a bondi de 7,5% à 107,9 mio CHF. Cette augmentation est imputable à la croissance des volumes et à un coût du risque "pratiquement nul". La BCGE constate une légère dégradation de la marge brute d'intérêt à 0,99%, causée par la faiblesse des taux.

Les revenus issus des opérations de commissions et de prestations de services ont pris l'ascenseur (+11,6%) à 53,6 mio. Au cours de la période sous revue, le financement du négoce (trade finance) a connu une expansion avec l'acquisition de nouveaux clients.  

Masse sous gestion en hausse marquée

Dans la gestion, les avoirs gérés et administrés ont pris 6,7% à 24,63 mrd CHF. Les institutionnels représentent 11,2 mrd de ce total, pour une croissance de 9,8%. Le clientèle privée se taille une part de 13,4 mrd (+4,2%). Les fonds de placement maison, commercialisés sous l'appellation Synchrony, se sont enrobés de 15,7% à 2,2 mrd CHF.

Les opérations de négoce ont généré des recettes de 14,4 mio CHF, ce qui représente une hausse de 9,8%. Les autres résultats ordinaires accusent un repli de 6,5% à 7,3 mio.

Le produit d'exploitation a gonflé de 8,2% à 183,1 mio CHF, grâce notamment aux activités internationales, précise la banque. Le charges sont restées stables (+0,5%) à 109,6 mio. Les dépenses absorbent sans hausse les frais de numérisation et de réglementation, selon le communiqué.

Par rapport à fin décembre, la somme au bilan a stagné à 21,40 mrd. Les créances hypothécaires ont grappillé 2,5% à 10,63 mrd CHF. La part des hypothèques au total du bilan demeure modérée (50%) par rapport à la moyenne du secteur, résultat d'une réduction recherchée de l'exposition au risque immobilier, souligne l'établissement genevois. Les dépôts clientèle ont pris 4,4% à 13,8 mrd.

A fin juin, le ratio de fonds propres durs affichait 13,7%, amélioré de 1,1 point de pourcentage sur six mois. Les fonds propres ont cru de 2,3% à 1,42 mrd CHF.

La direction compte poursuivre l'expansion des activités de la banque malgré un contexte financier difficile et une vive concurrence, explique le communiqué. Pour 2017, la BCGE table sur une rentabilité opérationnelle supérieure à celle de l'an dernier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."