Bilan

La BCGE a renforcé son bénéfice net en 2016

La BCGE a enregistré un bénéfice en hausse de 1% à 79,0 millions de francs en raison du modèle d'affaires diversifié en termes de métiers, de devises et de pays.

Les recettes ont atteint un pic historique à 349,4 millions de francs.

Crédits: Keystone

Le groupe Banque cantonale de Genève (BCGE) a bouclé 2016 sur un bénéfice net en hausse de 1% à 79,0 mio CHF. Cette performance est à mettre au compte du modèle d'affaires diversifié en termes de métiers, de devises et de pays, indique l'établissement mardi. Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende stable, à hauteur de 5,5% du nominal. Le niveau de rentabilité en 2017 devrait être similaire à celui de l'exercice écoulé.

Les collectivités publiques recevront 43 mio CHF au titre de 2016, faisant progresser le montant versé ces trois dernières années à 124 mio.

Le résultat opérationnel a par contre plongé de 14,8% à 110,7 mio CHF. Corrigé d'éléments extraordinaires, la profitabilité du groupe résiste bien, explique la banque dans son communiqué.

Les recettes ont atteint un pic historique à 349,4 mio CHF, ce qui représente une légère progression de 0,6% sur un an. La BCGE revendique une part internationale du chiffre d'affaires en EUR et USD de 24%, contre 17% en 2015.

Principale activité du groupe, les opérations d'intérêt ont généré un résultat net de 206,0 mio CHF, soit un bond de 3,6%. Cette croissance a été soutenue par la progression des volumes d'hypothèques et une "gestion des taux dynamique". En raison de taux négatifs, la marge d'intérêts s'est toutefois repliée à 1,02%, contre 1,10% en 2015.

Les opérations de commissions et de prestations de service accusent une modeste baisse de 0,8%, juste sous la barre des 100 mio CHF. Dans ce secteur d'activité, le produit de commission sur les titres et opérations de placement se renforcent à hauteur de 1,1%, alors que les opérations de crédit cèdent 3,7%.

Masse sous gestion renforcée

Les opérations de négoce s'étiolent de 5,9% à 26,4 mio CHF, tandis que les autres résultats ordinaires subissent une chute de 12,2% à 17,2 mio CHF.

Les charges ont pris de l'embonpoint (+4,8%) à 221,6 mio CHF. L'établissement cantonal parle d'une "hausse pilotée des coûts". Les investissements dans la numérisation des activités et les dépenses liées à la sécurité informatique ont pesé sur la performance. A fin 2016, l'établissement genevois employait 738 personnes, 17 de plus qu'en décembre 2015.

La somme au bilan s'est étoffée de 6,9% à 21,32 mrd CHF et enregistre ainsi une hausse pour la 9e année consécutive. Au terme de l'exercice, les créances hypothécaires affichaient un volume total de 10,37 mrd, en hausse de 4,0%. L'établissement a octroyé de crédits supplémentaires à hauteur de 1,26 mrd CHF à sa clientèle entreprise.

Les dépôts clientèle ont augmenté dans une mesure similaire (+3,9%) à 13,18. La BCGE assure protéger ses clients des l'impact des taux négatifs.

La banque constate une progression de la masse sous gestion de 6% à 23 mrd CHF.

Le niveau de fonds propres s'est renforcé de manière marquée au cours de l'exercice 2016. La capitalisation de l'établissement a pris 5,5% à 1,39 mrd CHF. Le ratio de fonds propres durs a néanmoins été entamé de 74 points de base, pour se fixer à 12,6%.

Pour 2017, la BCGE table sur un niveau de rentabilité comparable à celui de l'année écoulée, malgré la poursuite de conditions difficiles. Les taux négatifs et la forte volatilité des marchés constituent des phénomènes susceptibles d'influencer sa marge d'intérêts et ses revenus de commissions, précise-t-elle.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."