Bilan

La banque RBS supprime 1.000 emplois

La banque britannique RBS va supprimer un millier d'emplois au Royaume-Uni, dont certains seront délocalisés en Inde, dans le cadre d'une vaste restructuration.

Royal Bank of Scotland va supprimer notamment quelque 450 postes, essentiellement dans des fonctions de support ("back office") de sa banque d'investissement.

Crédits: Reuters

La banque britannique RBS va supprimer un millier d'emplois au Royaume-Uni, dont certains seront délocalisés en Inde, dans le cadre d'une vaste restructuration, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Royal Bank of Scotland va supprimer notamment quelque 450 postes, essentiellement dans des fonctions de support ("back office") de sa banque d'investissement, a expliqué cette source.

"Nous restructurons notre banque d'investissement et réduisons sa taille", a expliqué pour sa part un porte-parole de la banque, interrogé par l'AFP, sans donner de chiffres.

Environ 300 des postes supprimés au Royaume-Uni seront relocalisés en Inde, a précisé la source proche du dossier.

Cette dernière a confirmé en outre la suppression de 550 emplois supplémentaires, dont la presse britannique s'était faite l'écho ces derniers jours. Ces postes-ci sont des postes de conseillers à destination de la clientèle disposant de moins de 250.000 livres à investir et d'autres spécialisés notamment dans l'assurance-vie.

Un responsable régional du syndicat Unite, John Morgan-Evans, s'est dit "déçu" que "des emplois continuent d'être délocalisés hors du Royaume-Uni (...) malgré la promesse de RBS de construire une banque focalisée sur le Royaume-Uni", dans des propos cités par l'agence Bloomberg.

Le directeur général de RBS, Ross McEwan, a engagé une restructuration drastique de la banque, notamment son activité internationale de banque d'investissement: la cure d'amaigrissement doit faire passer sa présence de 38 pays à la fin 2014 à bientôt seulement 13.

Sauvée de la faillite par l'Etat britannique pendant la crise financière internationale, RBS reste détenue à 72,9% par les pouvoirs publics. Fin février, elle a annoncé être restée dans le rouge en 2015 pour la huitième année consécutive, grevée notamment par une série de scandales.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."