Bilan

La banque portugaise BPI intéressée par le rachat de Novo Banco

L'établissement portugais BPI a annoncé son intention de "participer à la première phase" de la mise en vente de Novo Banco, née du sauvetage de BES.

Avec des actifs s'élevant à 72,5 milliards d'euros, Novo Banco reste la troisième institution financière portugaise.

Crédits: DR

La banque portugaise BPI, cinquième institution financière du pays en termes d'actifs, a officiellement déclaré mardi son intérêt pour le rachat de Novo Banco, née l'été dernier du sauvetage de Banco Espirito Santo (BES).

Dans un bref communiqué aux autorités boursières, le conseil d'administration de Banco Português de Investimento (BPI) a annoncé son intention de "participer à la première phase" de la mise en vente de Novo Banco "en remettant sa manifestation d'intérêt".

Le Fonds de résolution alimenté par les banques opérant au Portugal, qui a dû injecter 4,9 milliards d'euros -- dont 3,9 milliards prêtés par l'Etat Portugais -- pour sauver les actifs sains de la BES, a donné jusqu'au 31 décembre pour que les candidats au rachat de Novo Banco se manifestent.

Le Fonds doit désormais la vendre pour rembourser ce prêt et récupérer le montant injecté directement par les banques.

Avec des actifs s'élevant à 72,5 milliards d'euros, la nouvelle banque reste la troisième institution financière portugaise derrière la banque publique Caixa Geral de Depositos (CGD) et Banco Comercial Português (BCP).

Comme la BPI, dont le principal actionnaire est l'espagnole La Caixa, la Santander, présente au Portugal avec sa filiale Santander Totta, a déjà laissé entendre qu'elle serait intéressée par le rachat de Novo Banco.

Le conglomérat chinois Fosun serait aussi sur les rangs, selon la presse portugaise.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."